P/Noire : un voleur de casiers déshabillé et obligé d’être « pipé » par un mouton

0
1005




« Voler n’est pas bon ! » dit-on souvent et le célèbre voleur Kinois de Molière Tv a su véhiculer ce slogan. Mais, malgré tout, certaines personnes choisissent toujours la voie de la facilité pour survivre. C’est le cas de Jeff le Chinois, un voleur appréhendé au quartier Mayinga de Pointe-Noire alors qu’il tentait de voler les casiers de boisson dans un bar. Le plus drôle a été la punition de la victime qui a empêché que son voleur soit battu par les riverains. Les mains attachées et déshabillé, on a poussé un mouton à lui faire la pipe. Les spectacle était ahurissant, entre plaisir et honte du voleur.




Les populations du quartier Mayinga de Pointe-Noire ont découvert une nouvelle punition à affliger aux voleurs sans les bastonner. Un voleur de casiers de boisson en a été victime. Le propriétaire du bar dans lequel il tentait opérer est celui qui vient de mettre à le une cette punition.

Aux environs de 3 heures du matin, du lundi 29 septembre, André M a entendu un bruit étrange venant du bar qu’il tient dans le quartier Mayinga. Sa résidence privée est juste à côté. Accompagné de son neveu, ils ont pu maîtriser Jeff le Chinois, un voleur ayant un parcours riche en échec, mais qui s’en sort toujours bien une fois incarcéré.




Alors que les riverains alertés par les cris «  Muyibi, Muyibi ! » sont sortis chacun avec qui une machette, qui une pèle ou un bâton pour corriger le voleur, André M s’y est fermement opposé réservant une surprise à tous.

Déshabillant le voleur devant tout le monde, il a demandé qu’on lui ramène le mouton du voisin. Attaché contre un arbre et nu, le voleur a vu comment du miel a été versé son sexe avant que le mouton ne soit convié à le sucer. Un spectacle désolant dont les femmes ont apprécié éclatant de rire face à la réaction du voleur, confondu entre le goût et la honte.




Malgré les supplices du voleur qui a préféré être bastonné, le mouton a pris goût et ne voulait non plus lâcher l’affaire. D’aucuns ont cru que ce mouton était mystique. C’est vers midi que la décision d’en finir avec cette punition a été prises et le voleur relâché.