P/Noire : en 2021 Sassou refera les mêmes promesses de 2016 à ceux qui iront l’écouter

0
490




Le samedi 5 mars 2016 à Pointe-Noire devant ses partisans rassemblés à la place Lumumba, Denis Sassou Nguesso qui briguait la magistrature suprême après avoir changé la constitution se lançait dans une batterie de promesses impossibles de réaliser. Mais le menteur se nourrit souvent de la naïveté de ceux qui l’écoutent et le suivent. Démagogue professionnel, Sassou reviendra au lieu du crime en 2021 pour déverser encore les mêmes promesses et le même peuple applaudira.

Dans un pays normal, les meetings de Sassou Nguesso ne seraient peuplés que par son entourage et sa garde sécuritaire. Personne en tout cas ne perdra son temps précieux à aller écouter des inepties que ce monsieur qui dirige le Congo depuis des années balancent depuis des années.

Un menteur vit au dépend des ceux qui l’écoutent et croient en lui. Denis Sassou Nguesso, bien conscient d’être un démagogue a pris soin d’appauvrir son peuple afin qu’il vienne applaudir des mensonges moyennant des tee-shirts et des billets de banque. Ventre affamé n’a point d’oreille et de cerveau.




Devant la foule arrivée malgré elle au rond point Lumumba de Pointe-Noire, Denis Sassou Nguesso a promis du travail aux jeunes durant son mandat de 2016 à 2021.

A l’approche de 2021, le chômage est plutôt devenu le compagnon idéal des jeunes confrontés à toutes les tracasseries de la police du dictateur. En sa qualité de l’élève le plus nul de la république, Sassou a promis en 2016 le début des travaux du barrage de Sounda sous les acclamations de la foule. De nos jours du côté de Sounda rien de cela se fait.




Les journalistes présents à ce meeting ont entendu parler aussi de la mise en service de l’Université de Loango et surtout de la modernisation de la ville. Quelle moquerie !

A l’orée de 2020, la ville de Pointe-Noire ne ressemble a rien et tout ce qui intéresse Sassou est son pétrole et son port et non l’amélioration des conditions de vie de ses habitants, surtout qu’ils ont voté massivement pour le Général Jean Marie Michel Mokoko.




En 2021 lors de la campagne de la présidentielle dont il sera probablement candidat, Denis Sassou Nguesso fera encore les mêmes promesses au même endroit sous les applaudissements de la même foule.