Pétrole : les doutes de l’opposition congolaise

0
337




L’opposition congolaise tire sur le président Denis Sassou Nguesso à qui elle reproche son intervention lors de l’annonce de la découverte du « Delta de la Cuvette », un gisement de 9 392 mètres carrés à Oyo, région du nord du Congo.

Après l’euphorie du gouvernement congolais, les interrogations de l’opposition. Cette dernière jette un pavé dans la mare de l’annonce de la découverte d’un gisement de 9 392 mètres carrés dans la région d’Oyo d’où est originaire le Chef de l‘État Denis Sassou Nguesso.

C’est surtout le timing et la forme qui intriguent l’opposant Pascal Tasty Mabiala. Il déplore surtout l’intervention du président Nguesso. « Le président se garderait bien à ce stade de donner un quelconque avis sur ce gisement et de le garder en mémoire. Et lorsque toutes les données auront été apportées au président, le président, solennellement, annoncerait même en disant dans quelques mois nous allons voir sortir le premier baril de pétrole, nous allons voir partir les premières cargaisons, nous allons voir arriver au trésor les premières entrées financières. À ce stade, ce n’est pas évident qu’on soit en mesure de le dire, c’est pourquoi on a dit “pourquoi cette annonce précipitée ?” », s’interroge le secrétaire général de l’Union panafricaine pour la social-démocratie (UPADS).

Nous ne sommes peut-être pas à l’abri d’une autre déconvenue en ce qui concerne le pétrole. Il y a tellement d’enjeux sur le pétrole qu’on peut nous dire que les réserves ont été surestimées, qu’il y a beaucoup de difficultés…





Une précipitation qui fait redouter au leader de l’opposition congolaise un nouveau camouflet pour le pays comme celui infligé au président Denis Sassou Nguesso par son homologue américain Donald Trump lors d’une visite aux États-Unis en 2016. « Les conseillers du présidents de la République avaient annoncé qu’il allait être reçu par le président Trump qui ne l’a pas reçu. Ce qui est une honte pour la République. Je dis donc que nous ne sommes peut-être pas à l’abri d’une autre déconvenue en ce qui concerne le pétrole. Vous savez, il y a tellement d’enjeux sur le pétrole qu’on peut nous dire que les réserves ont été surestimées, qu’il y a beaucoup de difficultés… Bref, je ne suis pas du domaine donc je ne peux pas aller plus loin, mais je dis simplement que le président aurait pu attendre un peu avant que ça soit lui-même qui annonce cette découverte. », poursuit le chef de file de l’opposition congolaise.

Pour autant et malgré sa prudence, Pascal Tsaty Mabiala dit se réjouir « pleinement » de la découverte de ce gigantesque nouveau gisement. « Le gisement nous appartient, il appartient,t à notre pays. S’il est avéré, il va doper notre économie, il va faire passer notre économie de 350 000 barils/jour à peut-être 1 200 000 barils ou 1 300 000 barils jours, c’est énorme », soutient-il.

D’une capacité annoncée de 983 000 barils par jour, le « Delta de la Cuvette » devrait en tout cas permettre au Congo, troisième producteur africain de pétrole, de quadrupler sa production.