D’autres ministres sans éloquence volent, c’est Thierry Moungala qu’on expose

0
429




Le porte parole du gouvernement Congolais est devenu du coup virologue et spécialiste en épidémiologie pour piloter le comité de crise contre le Coronavirus. Un poste qu’on aurait dû confier à Francine Ntoumi par exemple. Au sein du gouvernement, il y a carence de compétences et surtout d’éloquence dans le mesonge à l’exception du ministre Thierry Moungala qu’on envoie chaque fois au front alors que ceux qui volent le plus s’effacent.

La plus grosse bêtise de Sassou et sa bande d’incompétents est de s’entêter à tout politiser au Congo, même le jeu de Nzango. Alors que partout ailleurs les dirigeants prennent des mesures afin de lutter contre la pandémie, au Congo, on assiste à la politisation absurde. L’un des fils bâtards du chef de l’État s’est même permis d’étaler aux yeux de tous ses limites intellectuelles dans l’affichage des banderoles truffées de fautes en lien avec la pandémie.




En outre, on assiste aussi comment des députés qui n’apportent rien à leurs votants, ni à la république prennent du plaisir à politiser la pandémie. C’est le Congo voulu par Sassou où l’idiotie et l’assujettissement sont les valeurs.

En RDC, Felix Tshisekedi a nommé un éminent docteur à la tête du comité de crise contre la pandémie du coronavirus, et il en est de même un peu partout d’ailleurs. Ce sont les spécialistes et scientifiques qui viennent chaque fois faire le point de l’évolution de la situation.




Mais au Congo, les vieux démons du communisme et parti-État qui hantent les dirigeants, les ont conduit à bourré des ministres le comité de pilotage. Des ministres qui excellent déjà dans l’incompétence peuvent-ils gérer une pandémie de cette envergure ?

A leur tête, on a mis Thierry Moungala, tout simplement parce qu’en dehors de lui, aucun autre ministre ne fait preuve d’une bonne éloquence dans le mensonge.