Pêche : rebond de la production de poisson frais dans la Cuvette

0
477




eize groupements des départements de la Cuvette et de la Cuvette-ouest viennent de clôturer leur première saison piscicole, dont la production est passée du simple au triple. Pendant six mois, ces pisciculteurs ont bénéficié d’un appui de l’Etat congolais, à travers le Projet de développement de la pêche et de l’aquaculture continentales (PD-PAC).





Les localités d’Okoyo (Cuvette-ouest) et Abo, Tchikapika et Ekongo 1(Cuvette) sont les principaux bénéficiaires du projet PD-PAC que finance le Fonds international de développement agricole (Fida). L’appui des partenaires consiste en l’aménagement de la pelle mécanique de trois étangs d’une superficie de 500 mchacun, de la mise en charge de ces étangs avec une densité d’empoissonnement de 3 alevins par m2, soit 1500 alevins par étang, puis la fourniture de l’aliment pour un cycle d’élevage complet.Grâce aux nouvelles techniques acquises, les pisciculteurs d’Abo et Tchikapika peuvent produire jusqu’à 1248,5 kg, soit près de 250 kg/étang. Le rendement moyen enregistré est de 6 500 Kg/hectare/an amélioré de plus de 4 fois le rendement de base qui était de 1500 Kg/hectare/an. Les espèces utilisées sont les clarias et les tilapias déjà expérimentées au Congo il y a quelques années. Les Tilapias, après six mois d’engraissement, ont atteint un poids moyen marchand de 200 g, tandis que celui des clarias a varié entre 230,7 et 285 g.




Ces vidanges vont se poursuivre dans les localités d’Okoyo, Abo, Tchikapika et Ekongo 1 au cours de ce mois de juillet. L’activité apparaît ainsi comme une véritable opportunité d’approvisionnement en poissons frais pour les commerçants et les consommateurs. Dans la stratégie de développement de la pisciculture commerciale, il est prévu l’acquisition de deux écloseries pour la production des alevins et l’acquisition d’une unité de production d’aliments de poisson.

Ces résultats suscitent de l’engouement des habitants qui expriment de plus en plus l’intérêt d’être enrôlés parmi les nouveaux bénéficiaires du projet. C’est justement l’objectif du projet PD-PAC et son partenaire financier Fida qui veulent aider les petits producteurs à passer d’une pisciculture artisanale de subsistance à une pisciculture rentable orientée vers le marché. Cette transformation est soutenue par une stratégie opérationnelle fondée sur l’aménagement des étangs, l’approvisionnement en alevins et en aliment subventionnés par le projet pour le 1er cycle de production à l’ensemble des bénéficiaires.




La durabilité et l’appropriation des bénéficiaires seront facilitées par les appuis du projet en assistance technique sous forme de formation en entrepreneuriat ; sur les bases techniques de la pisciculture commerciale dans la Cuvette et la Cuvette-Ouest et la mise en place des partenariats avec les grossistes.