Paris : Sassou aurait tenté en vain un selfie avec le héros malien Mamoudou Gassama

0
1939




 

Mamoudou Gassama, le jeune Malien qui a sauvé un enfant samedi 26 dernier à Paris en escaladant à mains nues quatre étages d’un immeuble a été reçu le lundi 28 matin par le président de la république Emmanuel Macron à l’Elysée. «  Tous les papiers vont être régularisés », a assuré le chef de l’État. En séjour à Paris, pour assister à une rencontre sur la Libye, Denis Sassou Nguesso aurait tenté en vain de recevoir le jeune Malien.

A sa sortie du palais de l’Elysée, où il a eu un tête à tête avec Emmanuel Macron, Mamoudou Gassama, accompagné de son frère aîné, s’est rendu à l’ambassade du Mali, où l’ambassadeur tenait à le rencontrer. Pendant cette rencontre, le jeune Malien a eu un entretien téléphonique avec le chef de l’État de son pays, Ibrahim Boubacar Keita, qui sans gêne lui a demandé de rentrer au Mali, intégrer les rangs des forces armées.




Une proposition que l’entourage de Mamoudou Gassama a jugé inopportun, au vu du chômage croissant des jeunes Maliens. Tant dans l’opinion africaine, que malienne, Ibrahim Boubacar Keita a été perçu comme un sorcier œuvrant contre le bien être de Mamoudou, qui a été contraint de risquer sa vie dans la méditerrané à cause de la mauvaise gouvernance de la classe politique.

Esclave des cameras et du m’as-tu-vu, le chef de l’État du Congo Brazzaville, en séjour inutile dans la capitale française, prendre part sans influence aucune, à une rencontre sur la crise libyenne, aurait voulu saisir l’occasion pour apparaître en photo aux côtés du jeune Malien.

C’est l’ambassadeur du Mali en France qui aurait servi de relais aux autorités congolaises. Selon une source consulaire malienne, la présidence malienne, une fois au courant des manœuvres de Sassou, aurait déconseillé Mamoudou Gassama toute apparition aux côtés d’un chef d’État africain qui ne soit pas Boubacar Keita.

«  Tu es un héros, et tu ne peux t’afficher avec un dictateur » aurait lâché un diplomate malien à Mamoudou Gassama et son frère. Denis Sassou Nguesso aurait prévu à cet effet une enveloppe considérable pour le jeune malien, qui malheureusement pour Sassou aurait préféré écouter ses proches.




Denis Sassou Nguesso a regagné Brazzaville sans réaliser ses deux grands objectifs, à savoir, un tête à tête privé avec Emmanuel Macron et un selfie avec Mamoudou Gassama