Paris : le cadavre d’un opposant refuse d’être embarqué dans un vol à destination de Brazzaville

0
21098




 

 

Les opérateurs de vol de l’aéroport parisien Roissy Charles Degaulle auront du mal à se remettre de la scène vécue lors de l’embarquement d’un vol de la compagnie Air France à destination de Brazzaville. Le cadavre d’un sujet Congolais a refusé d’être mis en soute.

François Ngoma Miakassisa est le nom du Congolais mort en île de France et qui a refusé d’être mis en soute dans un vol à destination de Brazzaville.Un rituel africain pratiqué sur le tarmac de l’aéroport a révélé que le cadavre ne souhaitait en aucun cas être inhumé au Congo

Le mystérieux cadavre de son vivant s’est toujours déclaré farouche opposant aux autorités de Brazzaville,ayant plusieurs fois manifesté à sa famille et proches son désir de suivre l’exemple de Nguila Kombo Moungounga. « je prefere avoir à faire aux diables blancs que Congolais » affirmait-il de son vivant.




A plusieurs reprises selon un témoignage familial,François Ngoma Miakassisa s’était déclaré être un «  Fwa ku mputu » « Mort en Europe »,et de ce fait avait émis le vœu d’y être aussi inhumé.Mais ses frères ont estimé bon ramener sa dépouille au pays afin que ses parents puissent lui rendre un dernier hommage.

Après avoir empêché le véhicule bagage de démarrer à plusieurs reprises,les autorités aéroportuaires ont averti la famille dont son Oncle,un sexagénaire vivant Sarcelles qui a tenté en vain de le convaincre d’ embarquer. Quelques secondes de transe ont suffit pour que l’oncle révèle la volonté du cadavre de son neveu de ne pas effectuer ce dernier voyage au Congo tant que Sassou Nguesso y sera à la tête du pays.

Après près de 25 ans de séjour en France,François Ngoma Miakassisa qui est originaire de la région du pool n’a plus jamais remis ses pieds au Congo malgré de nombreux investissements dans l’immobilier et l’agropastoral.Sa dépouille a été enterrée dans un cimetière de la banlieue parisienne.