Paris: la diaspora politique dit non à un dialogue avec Sassou Nguesso

0
1117




Préoccupés par le triste spectacle de l’effondrement de la République, que ne peuvent maquiller les multiples manœuvres de diversion diligentées sur la place de Paris par le pouvoir de Brazzaville et ses serviteurs.
Nous, citoyennes et citoyens congolais de France disons clairement, non ! aux appels de pieds à une parodie de dialogue.
Nous réaffirmons, ici et maintenant, notre détermination inébranlable à agir, sans limite aucune et sur des bases saines, pour l’instauration d’un véritable État de droit, d’un Congo juste, uni, libre et prospère, fidèle à la vision des pères de l’indépendance.
Oui ! Nous avons vaincu la peur et réussi tous ensemble, en relais avec les forces sociales et politiques de notre pays, à fissurer le mur du silence sur les crimes humains, économiques et financiers du régime de Brazzaville. Malgré ses gesticulations, monsieur Sassou Nguesso est bien mis à nu sur le plan international.
Nul n’ignore désormais que la cause du peuple que nous défendons est celle de la libération totale et définitive du pays par le retrait sans condition de Sassou Nguesso et de son régime illégal et illégitime.
Rien ! En tout cas, rien ! ni les manœuvres d’intoxication, de diffamation et d’exacerbation des dérives identitaires, ni encore moins les intimidations d’un pouvoir honni et aux abois, ne peuvent et ne sauraient nous détourner de cet objectif.




La dégénérescence programmée et accélérée de notre pays est bien le fait d’un putschiste, maître d’œuvre du système mafieux en place. Aucune perspective durable de sortie de crise, n »est envisageable avec le régime actuel. Cette réalité n’échappe plus ni aux partenaires du Congo, ni au peuple congolais sur l’ensemble du territoire.
C’est pourquoi, à la faveur de la présence à Paris de nombreux chefs d’États à compter de ce 11 novembre 2018, nous avons, tous, le devoir d’intensifier notre mobilisation contre l’indésirable et l’infréquentable tyran, prédateur des ressources nationales et bourreau des populations congolaises.
La diaspora engagée est une force d’émancipation et de liberté. Notre engagement est de promouvoir l’éthique et la fraternité dans notre pratique et de réaliser la moralisation de la vie publique nationale. C’est en cela, que nous combattons l’immoralité, les compromissions et toutes les dérives nuisibles à la reconstruction d’un projet national salvateur.




Ce combat que nous menons est pour la justice, non pas la vengeance, l’ordre et non le désordre, l’unité et non la division.
Parce que nous avons foi au génie et à la victoire finale du peuple congolais, nous en appelons au sursaut et à l’unité d’action des forces citoyennes et patriotiques pour en finir avec le « Mal incarné » et pour l’instauration, dans le cadre d’une transition réparatrice, d’un nouvel ordre institutionnel, politique et social sur la base des acquis de la Conférence Nationale Souveraine.
Notre aspiration pour la liberté de l’ensemble de la nation est le moteur de notre action individuelle et collective.

Vive la République, Vive la Nation Congolaise, vive le peuple congolais !
Paris, le 09 Novembre 2018