Parfait Kolelas et Tsaty Mabiala,10 millions mensuels payés par la présidence

1
4826




 

Chaque fin du mois,le chef de l’État veille en personne sur l’effectivité de la rémunération de ses deux hommes politiques qui disent appartenir à l’opposition Congolaise.Parfait Kolelas et Pascal Tsaty Mabiala perçoivent chaque mois un salaire de 10 millions de Cfa chacun du budget de la présidence de la république.

Ne dit- on pas que quelque soit la durée de la nuit,le soleil finit toujours par apparaître ? Des vérités apparaissent chaque jour dans le milieu politique Congolais dont les acteurs ont choisi de jouer avec les sentiments et avenir de leurs militants et par ricochet de tout un pays.

Si dans le Grand Niari,les populations l’ont compris et tourné le dos à ce véreux homme politique qu’est Pascal Tsaty Mabiala,dans le Pool,les militants de Parfait Kolelas le suivent encore aveuglement comme des moutons




Lors d’une banale discussion dans un bar de Nkombo, un militaire formant le premier ceinturon de la sécurité présidentielle a balancé d’un ton ironique à son ami Béembé : «  Yo,Mo Béembé oyo, na tiki leader na bino kuna chez Lekubé azo faser na kiti. A zo zela ba yamba yé »Et cela en pleine tourmente du changement de la constitution alors que les militants tombaient un à un sous les balles de ses mêmes militaires.

A sa mort,Bernard Kolelas a laissé entre les mains de son frère Denis Sassou Nguesso,ses rejetons.Et il est presque anodin de voir Parfait Kolelas vouloir défier son père adoptif.Les traîtres se ressemblent et s’assemblent. C’est le cas de Parfait Kolelas et Tsaty Mabiala, les uniques opposants qui jouissent de la liberté pendant que d’autres croupissent en prison ou sont persécutés.

Alors que les ministres affichent plusieurs mois sans salaire,Parfait Kolelas et Tsaty Mabiala n’y sont pas affectés,et récompensent cette générosité du chef de l’État par un silence coupable sur la situation qui prévaut dans la pays.

Pascal Tsaty Mabiala allant même jusqu’à affirmer sur une radio internationale qu’il n’y avait pas de prisonniers politiques au Congo.




1 COMMENT

  1. Je peux me tromper, mais il semble que la constitution de la nouvelle république prévoir de rémunérer le ou les chefs de l’opposition. En plus chaque parti politique touche une subvention au prorata de ses parlementaires.
    La crédibilité passe aussi par l’exactitude et la vérification ainsi que la réserve et le conditionnel avant affirmation et diffusion!.
    Pardonnez moi si j’ai contrarié des gens, mais je suis de ceux qui respectent tous les ponts de vue qui ne manipulent pas et ne jettent pas encore de l’huile sur le feu dans une telle entremise.
    Je vous saurais gré de bien vouloir vérifier l’information, je peux me tromper: je n’ai pas le texte et ma mémoire peut me trahir.
    Merci!

LEAVE A REPLY