Panama Papers: les 4 principaux voleurs des 6000 milliards des Congolais sont ministres dans le gouvernement Makosso

0
1587

Jean Jacques Bouya, Gilbert Ondongo, Jean Richard Bruno Itoua, et Denis Christel Sassou Nguesso ont à seuls détournés plus de 6000 milliards de Cfa dans les caisses de l’État comme l’a révélé l’enquête des Panama Papers. Aujourd’hui, les 4 ont été récompensés par des postes ministériels dans le gouvernement de Collinet Makosso. Peut-on combattre la pauvreté et lutter contre les anti valeurs avec des voleurs ?

Une promotion pour les quatre plus grands charognards des caisses de l’État de continuer à profiter des avantages que procurent la présence au gouvernement. La dette actuelle du Congo est estimée à plus de 6000 milliards de Cfa. Le même montant que les quatre ministres cités plus haut ont placé dans les paradis fiscaux.

Lors de sa présentation Anatole Collinet Makosso a fait une mise à jour de cette évaluation, ramenant en dessous de la barre des 100% du PIB le niveau d’endettement du pays. “Annoncée au départ à 110%, notre dette s’élève actuellement en réalité à 6016,5 milliards de FCFA au 31 décembre 2020, soit 98% du PIB”, a-t-il indiqué.

Un argument qui ne devrait pas suffire à assurer la soutenabilité du niveau de créance et relancer les négociations avec les experts du Fonds monétaire international. 

Ce début de semaine, un échange téléphonique entre le chef de l’Etat congolais Denis Sassou Nguesso et son homologue chinois Xi Jinping a débouché sur un accord de restructuration de la dette congolaise envers la Chine.

La dette envers la Chine estimée à 1 300 milliards de francs CFA, selon le gouvernement, constitue à elle seule un peu plus de 20% de la dette globale du pays.

Sa restructuration devrait permettre de redonner un élan supplémentaire au gouvernement congolais qui s’est fixé pour objectif de ramener la dette globale du pays en dessous de la norme communautaire de la CEMAC fixée à 70% du PIB.

Le pauvre premier ministre nage soit dans l’ignorance, soit dans le dilatoire. Les quatre ministres voleurs qui forment son gouvernement peuvent à eux seuls rembourser la dette de 1300 milliards du Congo à la Chine par le rapatriement des 6000 milliards qui font vivre les banques Off Shore des paradis fiscaux.

Jean Jacques Bouya et Gilbert Ondongo, sont les deux principaux voleurs des 14000 milliards es fonds des générations futures tant vantés à l’époque par le pouvoir.