P/N: arrêtés avec les ossements humains, 2 déterreurs disent bosser pour le général ollesongo et le préfet Paka

0
2762
?????????????????????????????????????????????????????

Au cimetière de Vindoulou à Pointe-Noire, deux personnes ont été arrêtées en possession des ossements humains qu’elles venaient de soustraire d’une tombe. Interrogées par les riverains, ces deux personnes de sexe masculin et âgées d’une trentaine d’années ont affirmé bosser pour le général Jean Baptiste Ollessongo Ondaye et Honoré Paka, respectivement commandant de la zone militaire et préfet de la ville.

Ces deux déterreurs affirment être au service de ces deux autorités et que les ossements humains en leur possession étaient une commande comme tant d’autres exécutées dans le passé. A en croire leurs témoignages, certaines autorités utilisent les ossements humains pour certains rituels ayant pour but de renforcer leurs pouvoirs spirituels.

Ils sont grassement rémunérés par ces autorités pour voler les ossements dans les tombes des différents cimetières de la ville et parfois même d’ailleurs. A leur tour, les deux autorités revendraient la marchandise à leurs collègues adeptes aussi des pratiques fétichistes. Au Congo, des personnes au pouvoir s’adonnent aux pratiques peu catholiques pour gagner la confiance des chefs et aussi se protéger des ennemis.

Deux jours plus tôt, ces deux déterreurs s’étaient réunis avec le préfet de la ville Alexandre Honoré Paka pour recevoir les directives du général Ollesongo. Il leur aurait dit que la dite commande relevait d’une urgence capitale et qu’il leurs fallait des ossements humains d’une femme.

Ils ont été surpris en flagrant délit par des jeunes chanvreurs qui traînent souvent autour du cimetière de Vindoulou.