Oyo-project : Kiki, candidat indépendant face à Denis Sassou Nguesso en 2021

0
963




C’est le scenario que la famille SassouNguesso dans sa volonté de conserver le pouvoir qu’elle croit être sien envisage pour 2021. La stratégie de Kabila en RDC, apparemment ferait école. Les dictateurs se complètent malgré souvent leurs malentendus. Sassou Nguesso a contaminé à tous la coupure d’internet pendant les élections.

Alors qu’à Kakamoueka dans le Kouilou, les Vilis demandent de vive voix que leur bourreau Denis Sassou Nguesso soit le candidat du PCT aux présidentielles de 2021, à Oyo, c’est un autre scénario qui serait envisagé.




Selon des indiscrétions, le fils voleur du chef de l’État actuel, Kiki Sassou Nguesso serait évincé du PCT et s’érigerait en opposant contre ce parti politique au point de s’affronter à leur candidat en 2021 sous l’étiquette d’indépendant.

Kiki Sassou mènerait alors une campagne virulente contre le PCT et ses dignitaires accusés d’incarner le malheur du Congo. Il l’emporterait alors largement devant son père qui du reste accepterait sa défaite et lui transmettrait le pouvoir.

Denis Sassou Nguesso a toujours rêvé une succession monarchique à la tête du pays qui lui épargnerait des possibles ennuies judiciaires. La première tentative d’imposer son fils Kiki a rencontré une opposition féroce de sa famille politique. On a assisté à des coups bas dont seul le PCT a la formule.




A Sassou Nguesso, on lui a rappelé plus d’une fois que son fils Kiki a des origines zaïroises et du coup disqualifié d’office. D’ailleurs lui-même Kiki a finit par renoncer à son rêve dans une interview à la Tribune d’Afrique. Mais l’élection arrangée de Félix Tshisekedi en RDC semble avoir boosté le moral de Kiki.

En Afrique, tant qu’on a l’armée sous ses bottes, on peut envoyer balader le peuple, et c’est dans cette optique qu’à Oyo, les stratèges élaborent différents plans.