Oyo: comment le cartel d’Oyo a détourné 32 milliards de l’imaginaire usine des panneaux solaires

0
1101

Annoncée comme premier fournisseur des produits des systèmes et services photovoltaïques en Afrique, surtout en ces temps de coupures récurrentes de courant électrique sur le continent, la Congolaise des panneaux solaires(Copasol) à Oyo, aurait, selon nos informations, absorbé, sans résultats, des milliards de FCFA versés par l’État congolais à des partenaires chinois de ZTE. Enquête.

Oyo, 20 août 2018. Le ministre d’Etat, ministre de l’économie, de l’industrie et du portefeuille public, Gilbert Ondongo, très dandy et visage plein de bonhomie, visite la Congolaise des panneaux solaires(Copasol). Cette visite à la COPASOL permet, espère t-on dans les milieux politiques de Brazzaville, de mettre en lumière un énorme projet d’énergies renouvelables qui fera la promotion du made in Congo en Afrique. Surprise.

À première vue, l’usine est envahie par de hautes herbes, les ateliers et équipements sont à l’abandon et le personnel contraint à l’inactivité. La principale cause, y évoque t-on, est d’ordre financier. Comment est-ce possible, surtout que Gilbert Ondongo, ex- argentier du Congo et fin connaisseur de ce dossier, sait bien que l’État congolais y a investi un peu plus de 4 milliards de FCFA sur 19, au titre de sa prise de participation partielle au capital social(65 %) aux côtés des chinois de ZTE(35%)? Selon certaines indiscrétions, comme les chinois n’avaient pas pu libérer leur quote-part de participation au capital, le gouvernement congolais aurait, par conséquent, supporté l’essentiel du capital total.

Auquel il aurait ajouté un cash flow de plus de 2 milliards FCFA versés gentillement aux chinois. Aïe!Selon les projections envisagées, la capacité annuelle de production, de l’ordre de 50 MW, devait être repartie en quatre lignes pouvant produire jusqu’à 120 panneaux solaires par heure. De l’avis d’un proche du dossier, il y aurait comme une odeur de soufre dans ce dossier. Des prévaricateurs auraient -ils récupéré des milliards de FCFA versés aux investisseurs chinois par un système de retro commissions et autres formules? Difficile de démêler les fils de cet écheveau digne d’un montage opéré par des experts. Une chose est sûre, les panneaux solaires made by Copasol se font toujours attendre. Et aussi étonnant que cela puisse paraître, Zte, partenaire technique et actionnaire, se tait.