Onze migrants morts en mer et 263 secourus en Libye

0
361




 

Au moins 11 corps de migrants ont été récupérés et 263 personnes secourues dimanche lors de deux opérations de sauvetage menées au large de la Libye, a indiqué à l’AFP un porte-parole de la marine libyenne.

Lors de la première opération, « une patrouille des gardes-côtes (…) a pu secourir 83 migrants clandestins et récupéré 11 corps sur un bateau pneumatique (…) à 5 milles marins au nord-est de Sabrata », ville située 70 km à l’ouest de Tripoli, a dit le général Ayoub Kacem.

« Les 11 migrants se sont noyés lorsque le zodiac s’est renversé mais ils ont été récupérés par les survivants et hissés sur l’embarcation », a précisé à l’AFP Mohamad Erhouma, un membre des gardes-côtes de la ville de Zawia, où les corps et les migrants secourus lors de cette opération ont été transportés.

La seconde opération a eu lieu au large de Zliten (170 km à l’est de Tripoli), où 180 migrants de différentes nationalités africaines ont été secourus de deux bateaux pneumatiques, selon le général Kacem, qui a précisé qu’ils avaient été ramenés au port de Tripoli.

Depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye est devenue une plaque tournante de l’immigration clandestine vers les côtes européennes.




Ce pays en proie au chaos et à l’insécurité est régulièrement pointé du doigt pour l’exploitation et les mauvais traitements infligés aux migrants originaires d’Afrique subsaharienne, qui arrivent pour la plupart en Libye pour tenter la traversée périlleuse de la Méditerranée vers l’Italie, pays de l’Union européenne le plus proche de la Libye.

Avec AFP