Oko Ngakala,l’étudiant le plus songueur et moins attractif de Cuba

0
3211




 

De tous les étudiants Congolais qui composaient la promotion 89-90 à l’île de le jeunesse à Cuba,l’actuel procureur de la république est sans doute l’unique qui n’a pas eu de petite amie Congolaise ou même Cubaine à cause de son songui songui élevé et surtout son physique bizarre rappelant nos voisins peuples autochtones.

Comme le disait souvent le feu artiste chanteur Papa Wemba «  Chance Eloko Pamba »,Oko Ngakala peut aujourd’hui grâce à Sassou Nguesso avoir dans son lit toutes les qualités de femme de par son rang social.Il en profite d’ailleurs pour se venger de ses déboires ( mampouya) juvéniles.

Alors étudiant à Cuba,le fameux Oko Ngakala était la risée de tous les étudiants qui l’utilisaient comme garçon de service.Quand un jour,il a voulu draguer Rosine O, celle-ci lui a rappelé avoir dans sa maison à Brazzaville,un pygmée comme esclave,et qu’il était totalement impossible pour elle de sortir avec lui.





Oko Ngakala se faisait répéter la même phrase presque par toutes les filles étudiantes,lesquelles avaient fini même par contaminer les étudiantes d’autres nationalités qui trouvaient bizarre cet étudiant Congolais.

Un promotionnaire nous a confié que chaque fois faisant la ronde des prostituées pour se liserer de son envie,Oko Ngakala revenait toujours bredouille du fait qu’aucune d’elles n’acceptaient d’aller avec lui.

Conscient de son statut de pygmée,Oko Ngakala s’attachait plus aux filles dans le seul but de livrer les secrets de leurs hommes et ainsi bénéficier de leurs faveurs.Quand une sortie sexuelle des hommes avec les Cubaines fuitait,tous pointaient du doigt l’actuel procureur de la république qui au passage recevait une bonne bastonnade.

Pour J.Massala,le comportement actuel du procureur de l’étonne en rien.Depuis Cuba,il a toujours été la marionnette de tout le monde. L’homme à tout faire et surtout le plus grand Songeur. Oko Ngakala livrait à la fois les étudiants aux autorités consulaires et vice versa.

Par contre les étudiants utilisaient Oko Ngakala lors des sorties à la plage comme « jouet d’exposition » pour se faire un peu de sous. Car tous les Cubains et touristes voulaient faire une photo avec cet Africain aux allures drôles.

Des souvenirs qui ont conduit le procureur de la république depuis sa nomination a refusé toute faveur à tous es promotionnaires de Cuba.Il les a tous gardé rancune pour ses nombreuses humiliations et mauvais traitement oubliant que c’était lui le plus grand Songeur qui créait la discorde.