Non,non et non…Sassou Nguesso n’incarne pas le Nord du Congo

0
1065




 

Sassou n’est pas le Nord! Les districts d’Oyo, Tchikapika et Ollombo, ce n’est pas le Nord. Les Mbochis de Oyo, ce n’est pas le Nord et ne représente pas toute la Cuvette et encore moins, les Nordistes.

La guerre que Sassou, Ndengue, Jean Dominique Okemba, Obara, Ayessa, Bouya et Ondongo mènent dans le Pool contre Ntumi et les ressortissants de ce département avec la complicité de certains fils du Pool dont Kolelas, Mvouba, Wallembo, Hello Mampouya, n’est pas une guerre du Nord contre le Sud. Ce n’est pas une extermination programmée par les Nordistes contre les Kongo-Laris. Non! C’est la guerre d’extermination programmée des ressortissants du Pool par Sassou et ses proches qui vouent une haine épidermique contre ce peuple.

Ne nous laissons pas embarquer ni manipuler par Sassou et les ressortissants de sa contrée qui souhaiterait donner une connotation tribale de leur pogrom contre les ressortissants du Pool. Non. Non et Non! Le Nord n’a rien à voir avec la folie meurtrière d’un homme hors du temps qui veut mourir au pouvoir en préparant une succession dynastique ou son fils viendra le succéder après sa mort. Non. Non et Non! Cette guerre n’est qu’une expédition punitive contre tous ceux qui s’opposent et se sont opposés contre sa dérive dictatoriale, ethnocentriste et Oyosapiens de conserver et usurper le pouvoir en foulant au pied le respect de la légalité institutionnelle.

Non. Non et Non! Mokoko, Okombi, Jean Ngouabi, Limbongo-Ngoka, Banangazala, etc., sont du Nord, ils croupissent en prison. Le colonel Marcel Tsourou à été assassiné en prison par ce pouvoir. Il est du Nord. Paulin Makaya, le colonel Tsika et d’autres nombreux cadres qui ne sont pas du Nord croupissent eux aussi en prison. Le seul point commun de toutes ces victimes de l’intolérance de ce pouvoir, c’est leur prise de position pour demander à Sassou de respecter et de faire respecter la légalité constitutionnelle.

Charles Zacharie Bowao et Clément Mierassa, Oba Blanchard sont bien du Nord, ils sont traqués et harcelés par le pouvoir de Sassou. Madame Munari, Michel Mampouya, Massengo Tiassé, etc., ne sont pas du Nord. Ils sont harcelés, leurs vies menacées jour et nuit par le pouvoir de Sassou et ses sbires. Ils sont du Sud! Leur seul point commun avec les frères et soeurs du Nord qui subissent les violences aveugles du pouvoir sanguinaire de Sassou, c’est la constance dans la défense des valeurs républicaines aux antipodes des dérives autocratiques du pouvoir en place qui leur oppose la violence armée.




Non. Non et Non ! Les Congolais, du Nord au Sud qui se réclament de la Republique solidaire doivent se lever pour faire chorus et condamner avec la dernière énergie la stratégie mise en place par Sassou Nguesso basée sur le « Diviser pour mieux régner!  » Il est temps de sortir de ce piège! Même La famille Kolelas et Tsaty-Mabiala qui ont été séduits par les sirènes de la corruption et de la cooptation, doivent se rendre à l’évidence que leur voie est sans issue et qu’ils ne continueront pas à pactiser indéfiniment avec ce pouvoir, cautionnant au passage, le pogrom du Pool. Ils doivent condamner cette barbarie à défaut de réintégrer la camps de la majorité républicaine qui a pris le pari de s’opposer à Sassou Nguesso et ses partisans par la force des valeurs morales et Républicaines! Cette majorité Républicaine mérite le soutien de tous. Du Nord au Sud!

Par Alexis Ekahela Ebandza