Né noir et au village , comment Sassou Nguesso a profité du Congo pour devenir blanc

0
2248

Quand le professeur Pascal Lissouba disait être venu servir le Congo et non se servir, certains l’ont pris pour un bavard. Aujourd’hui, après près de 40 ans au pouvoir, on peut voir facilement comment Denis Sassou Nguesso est venu tout simplement faire le contraire du prof Lissouba. Il s’est servi du Congo pour opérer un changement radical dans sa vie. Né pourtant noir dans la brousse d’Edou, l’homme a voulu ressembler à ses enseignants colons français et est devenu aujourd’hui Mundélé !

Comme on dit souvent: «laisser les actions parler à ma place ». Tout Congolais peut désormais de conclure que réellement les actions s’expriment en lieu et place de la bouche de Denis Sassou Nguesso. Après près de 40 ans de règne à la tête du Congo, la seule avancée visible et incontestable de son pouvoir est la couleur de sa peau qui est passée du noire à blanche. Sassou mundélé !

L’homme a toujours soutenu que les 5 ans du pouvoir de Lissouba était une traversée de désert pour lui. Ce qui explique qu’il ne peut pas vivre loin du pouvoir, car sans pouvoir il n’est rien.

Dans ce pays, Sassou Nguesso se fait applaudir par des personnes qui n’ont pas encore réalisé qu’après 40 ans de règne le centre-ville des deux grandes villes ne sont pas alimentées de façon permanente en eau courante et électricité. Qu’après 4 booms pétroliers le Congolais, la majorité des citoyens vivent encore dans la précarité.

Denis Sassou Nguesso a toujours été complexé des blancs qui sont devenus avec sa complicité des véritables prédateurs des ressources naturelles du Congo. Il est devenu l’unique chef d’État africain qui a renoncé à la couleur de sa peau initiale par la méthode du blanchissement tant décrié ici et là.