Ndenguet menace et conditionne son départ à la retraite à celui d’autres vieillards du pouvoir

0
5592

De plus en plus poussé à faire valoir ses droits à la retraite, le directeur de la police, Jean François Ndenguet menace et pose ses conditions au clan Sassou. Le natif d’Obouya dans la Cuvette qui dit avoir risqué sa vie pour ce pouvoir n’entend pas être remercié en monnaie de singe par ceux qui n’ont pas combattu et qui veulent continuer à jouir des fruits de leur sacrifice. Pour Ndenguet son départ à la retraire doit s’accompagner avec celui de tous les vieillards au sein du pouvoir sinon, il ne s’en ira pas et advienne que pourra.

C’est au Congo que les gens n’aiment pas du tout entendre parler de la retraite et s’oppose à toute alternance professionnelle autant dans la politique. Pourtant après tant d’efforts fournis, tout homme devrait être heureux d’aller enfin se reposer et vivre ses derniers jours dans la tranquillité totale.

Administration civile comme militaire du Congo est rempli des retraités qui refusent de passer la main en usant de toutes les méthodes à leur portée. Si certains diminuent leurs âges, d’autres par contre ont confiance à leurs relations ou pouvoirs pour demeurer des fonctionnaires éternels.

C’est le cas du général de police et directeur général de la police Jean François Ndenguet dont l’âge de la retraite a déjà été dépassé et qui refuse de passer la main. Faisant partie des sécurocrates du régime, le natif d’Obouya estime qu’il a gagné ce droit de décider unilatéralement de son sort. Son cerveau réfléchi encore en terme du coup d’État du juin.

Jean François Ndenguet est l’un des puissants membres de ce clan du régime qui estime qu’ils ont encore beaucoup à donner et tant que Sassou reste président eux aussi doivent conserver leurs postes et statuts. Toutes les pressions et initiatives pour le déloger de la direction de la police ont échoué et le clan Sassou qui rêve de conserver familialement le pouvoir ne désespère pas.

Il se dit que son féticheur lui aurait conseillé de supporter contre vents et marrées les soubresauts de la famille Sassou Nguesso et que des bonnes choses se pointaient à l’horizon. C’est pourquoi Ndenguet qui est soutenu par Jean Dominique Okemba défie les enfants Sassou et les menace en posant des conditions très difficiles à respecter.

« Mon départ à la retraite doit être précédé par celui de tous les vieillards du régime dont j’ai la liste, sinon je reste à mon poste et le ciel ne va pas tomber ! » aurait fait savoir le général d’Obouya au clan Sassou. Jean François Ndenguet à la maîtrise au sein de la police de milliers d’éléments prêts à se sacrifier pour lui et cela fait peur.