Navires drogue de Sassou interceptés : deux agents de la DEA américaine ont séjourné au Congo

0
1427




 

Deux navires battant pavillon Panaméen et transportant une grande quantité de cocaïne avaient été interceptés en novembre 2017 au large du Vénézuela par la DEA américaine. Affrétés par le cartel Mexicain de Sinaloa, ces deux navires se dirigeaient au port de Pointe-Noire au Congo.Des officiers proches de Sassou étaient à la manœuvre.

Deux agents de la DEA ( Drug Enforcement Admnistration) ont séjourné discrètement à Pointe-Noire et Brazzaville sous couvert d’agents d’une organisation humanitaire, pour enquêter sur le trafic de drogue entre l’Amérique du Sud, l’Angola et le Congo.




Ce service avait intercepté en novembre dernier deux navires sur les eaux internationales au large du Venezuela, remplis de cocaïne, et qui se dirigeaient vers le port de Pointe-Noire. Il ressortait des écoutes téléphoniques, la volonté du cartel Mexicain à ouvrir une nouvelle route dont Pointe-Noire serait la plaque tournante.

Deux officiers proches du pouvoir de Brazzaville, le colonel Serge Oboa et les généraux Jean François Ndenguet et Ossélé sont soupçonnés d’avoir pris contact avec les Mexicains pour les offrir contre espèces trébuchantes et sonnantes le port de Pointe-Noire, comme plaque tournante vers l’Europe.

La DEA veut se rassurer que le cartel Mexicain bénéficierait d’autres complices au sein de la classe politique Congolaise, comme l’indiquent les écoutes téléphoniques en leur possession.




Les cartels de drogue d’Amérique du Sud et Mexicain, sont à la recherche permanente des nouvelles routes pour écouler leurs marchandises en Europe. La faiblesse des États en Afrique et la corruption pèsent considérablement sur ce choix. 

LEAVE A REPLY