Mokoko abandonné, honte à vous

0
822





A tous ceux qui nous accusent de faire de la récupération quand nous osons prononcé le nom de Jean-Marie Michel Mokoko, honte à vous.

À tous les compagnons d’armes des forces armées congolaises du Général Jean-Marie Michel MOKOKO, honte à vous.

A toute la famille biologique, ethnique et régionale de Jean-Marie Michel MOKOKO, honte à vous.

A tous les congolais qui ont cru ou espéré que Jean-Marie Michel MOKOKO pouvait les sortir de leur misère et reconstruire le pays sur des bases saines, honte à vous.




HONTE À VOUS !

Sans lever le petit doigt ni tenter quoi que ce soit, vous êtes en train de regarder un vieil homme lutter contre une maladie qui n’a pas de traitement dans un pays qui n’a pas de système sanitaire digne de ce nom.

HONTE À VOUS !

Comme d’habitude si le pire survient vous serez nombreux à lui rendre hommage avec des larmes et des trémolos dans la voix, à le regretter et même à faire de Jean-Marie Michel MOKOKO votre héros nationale.

HONTE À VOUS !




Jean-Marie Michel MOKOKO avait cru en vous. Il avait penser et cru que vous le sortirez de là, c’était sa seule faute. Il avait cru que vous ne l’abandonneriez jamais et pourtant vous l’avez fait, honte à vous.

Pendant toute la durée de la procédure inique qui l’a conduit à la condamnation à mort, pendant toute la durée du faux procès dont on connaissait d’avance le verdict, Jean-Marie Michel MOKOKO croyait en vous.

HONTE À VOUS car vous n’êtes pas digne d’avoir croisé son chemin, de l’avoir accompagné et même de l’avoir aimé.

Jean-Marie Michel MOKOKO ne dérangera plus votre confort.