Mboulou aurait eu un malaise dans une maison close chinoise

0
1392




Le ministre de l’intérieur du Congo Brazzaville aurait frôlé la mort lors dans une maison close chinoise à Brazzaville. Selon une source, il aurait fallu plus d’une trentaine de minutes pour le réanimer. Rappelons que Raymond Zephirin Mboulou est abonné aux jeunes filles.

Dieu n’a pas voulu que le Congo ait un voleur de moins pour le moment, en maintenant encore en vie le ministre de l’intérieur Raymond Mboulou. Le ministre aurait eu un malaise alors qu’il se bénéficiait d’un massage complet dans une maison close chinoise à Brazzaville.




La rapidité avec laquelle les chinois sont intervenus a évité le pire à la famille du ministre et a privé de passage le Congo d’une joie. Les songeurs avancent que Mboulou n’aurait pas supporté le goût procuré par des mineures chinoises.

A presque 70 ans, Raymond Mboulou aime vivre une nouvelle jeunesse grâce à l’argent que lui procure le pouvoir. Lors de son dernier séjour en France, où il aurait été victime du même problème chez l’une de ses nombreuses « petites ».




La mort de Raymond Mboulou aurait été une bonne nouvelle pour la jeunesse congolais qui compte les jours qui les séparent de la disparition totale et définitive de la classe politique actuelle.