Mayoko: faut de carburant la société SAPRO en arrêt

0
206




Les activités de la société minière SAPRO SA sont de nouveau en arrêt après plusieurs semaines de de grève. Cependant cette fois ci, le problème de carburant est à l’origine depuis le 11 Février 2019.

La compagnie minière Exxaro Resources a conclu la vente de son projet de minerai de fer Mayoko, acquis en 2012 au Congo, au consortium congolais SAPRO SA.

La décision de cession du projet avait été prise et approuvée par le conseil d’administration d’Exxaro en 2015, après une analyse du portefeuille des matières premières et un certain nombre d’études sur les produits internes et externes. Elle fait suite à une perte de la valeur du projet en juin 2014, conséquence de l’effondrement des prix du minerai de fer au cours de l’année, situation qui, selon la société ne devrait pas s’améliorer de sitôt.

Une fois la décision de vente prise, plusieurs acheteurs potentiels ont exprimé leur intérêt, mais la compagnie a opté pour SAPRO SA, avec lequel les négociations ont été conclues et la propriété transférée le 23 septembre dernier pour un montant non communiqué.




Exxaro Resources Ltd, société basée en Afrique du Sud et possédant un portefeuille d’intérêts diversifiés sur le continent, mais également en Europe et aux Etats-Unis, avait acquis le projet Mayoko pour environ 350 millions $ en rachetant l’opérateur Africa Iron.

Mais,  la société SAPRO SA éprouve d’énormes difficultés pour évacuer son minerai de fer, suite à l’état défectueux de la voie ferrée, ligne ex-Comilog.

Depuis, le minerai de fer est entassé dans des containers rouges et les acheteurs continuent à se bouffer les doigts jusqu’aux coudes.

Un véritable manque à gagner pour l’entreprise.