Marche des chrétiens : des militaires de Sassou impliqués dans la répression à Kinshasa

0
2679




 

 

Allergique à un changement de régime à Kinshasa qui pourrait avoir un effet domino sur le sien,Denis Sassou Nguesso a toujours manœuvré pour maintenir Kabila au pouvoir.Le 31 décembre dernier,il n’a pas hésité à envoyer les éléments de sa garde pour réprimer violemment les Chrétiens qui tentaient de marcher pacifiquement pour réclamer le départ de Joseph Kabila.

En bon dictateur expérimenté,et avec l’expérience de son pays,Denis Sassou Nguesso sait qu’un militaire étranger agit toujours sans compassion contre les manifestants pacifiques.Des soldats Angolais,Tchadiens,Burundais n’ont ils pas réprimé et tué lâchement des Congolais lors des manifestations anticonstitutionnelles à Brazzaville et Pointe-Noire ?




Sassou a voulu exporter la même expérience de l’autre côté du fleuve en prêtant main forte à son collègue dictateur en herbe Joseph Kabila.

La volonté du prélat à défier coûte que coûte un pouvoir dictatorial et illégitime ( son mandat ayant pris fin depuis un an) n’a pas été du goût de Denis Sassou Nguesso qui a dépêché deux jours plus tôt un corps expéditionnaire à Kinshasa depuis son village d’Oyo.

Ces militaires barbares avaient pour mission unique de faire passer un message fort et ferme aux manifestants en les tirant à balle réelle et à bout portant. C’est ce qui s’est passé dans les rues de la capitale de la RDC et devant les églises.

On a tous vu comment des prêtres ont été tabassés sans scrupules,des femmes humiliées et des fidèles dépossédés de leurs biens et battus.Une victoire que Sassou et Kabila savourent bien,ignorant que Dieu ne laisse jamais tomber ses enfants et que sa colère finit toujours par frapper.

Il est vrai qu’aujourd’hui,les peuples frères de Brazzaville et Kinshasa subissent la folie de deux hommes totalement archaïques et barbares,mais demain ces mêmes peuples vont savourer les délices de la liberté et la chute de ses deux démons .Mobutu,Idi Amin Dada,Compaoré et autres en savent quelque chose.