Marcel Ntsourou avait été tué par le colonel Landry Olita à la maison d’arrêt

0
9537




 

 

L’ancien numéro 2 des services de renseignement,le colonel Marcel Ntsourou était mort le vendredi 17 février 2017 à l’hôpital central des armées de Brazzaville où il avait été conduit d’urgence après avoir été victime d’un malaise dans sa cellule de la maison d’arrêt où il purgeait une peine d’emprisonnement depuis deux ans et demi.Aujourd’hui,une source bien concordante affirme que Marcel Ntsourou avait été achevé dans sa cellule par une équipe de 6 personnes conduites par le colonel Landry Olita,actuel directeur du protocole présidentiel.





Au départ, une rumeur, qui s’était répandue à travers Brazzaville comme une traînée de poudre. La nouvelle de la mort du colonel Marcel Ntsourou avait été confirmée à sa famille par un de ses avocats, maître Eric Yvon Ibouanga. De source hospitalière, l’ancien numéro 2 des services de renseignements a été victime d’un malaise ce vendredi 17 février à 11h dans sa cellule.

Il a ensuite été conduit à l’hôpital central des armées Pierre Mobengo où il a été examiné. Selon le directeur central du service de santé des armées, le corps du colonel Marcel Ntsourou ne présentait aucune lésion externe apparente. Cliniquement, son décès a été constaté suite à un arrêt cardio-respiratoire.

Le procureur de la République André Ngakala Oko a ordonné à la police judiciaire d’ouvrir une enquête et de procéder, notamment dans l’immédiat, à l’audition de Franck Mbani, le neveu du colonel Marcel Ntsourou, qui partageait avec lui une même cellule depuis plus d’un an.

Ancien secrétaire général adjoint du Conseil national de sécurité, tombé en disgrâce après sa mise en cause dans l’affaire des explosions meurtrières de mars 2012, Marcel Ntsourou purgeait depuis septembre 2014 une peine d’emprisonnement à perpétuité. Il avait été arrêté après des affrontements en plein centre-ville entre ses éléments et l’armée.




Alors qu’il purgeait cette peine à la maison d’arrêt de Brazzaville,Marcel Ntsourou recevait fréquemment la visite du colonel Landry Olita,actuel directeur du protocole présidentiel,un AET et un petit à lui avec qui il avait une complicité.

C’est profitant de cette complicité entre Landry Olita et Marcel Ntsourou,que Jean Dominique Okemba a utilisé le premier pour répandre une poudre venimeuse dans la cellule du prisonnier à chacune de ses visites.

La nuit du 16 au 17 février,le colonel Landry Olita s’est présenté à la maison d’arrêt accompagné de six autres personnes,lesquels ont assassiné le colonel Marcel Ntsourou par étranglement.

La cellule du colonel Marcel Ntsourou était sous vidéosurveillance 24hsur 24h,et c’est depuis le domicile du général Ibata que son épouse coordonnait l’équipe de surveillance qui avait été priée le jour du forfait de se reposer.