L’opposant Mathias Dzon pour la refondation de la gouvernance électorale

0
607




Mathias Dzon, président de l’une des plateformes de l’opposition, le collectif des partis de l’opposition, vient grossir les rangs de ceux qui s’opposent déjà à la tenue de la présidentielle de 2021 et propose avant tout une refondation de la gouvernance électorale.

«Il est surprenant que des personnalités se réclamant de l’opposition, annoncent déjà, au mépris des souffrances actuelles du peuple, leur candidature à l’élection présidentielle de 2021, sans même poser la condition incontournable de la refondation de la gouvernance électorale, commettant ainsi de nouveau à l’identique, la faute politique qu’elles avaient commises à l’occasion de l’élection présidentielle anticipée du 20 mars 2016, faute qui a consisté pour eux, à accompagner purement et simplement le candidat du pouvoir, Sassou Nguesso », a déclaré Mathias Dzon.

Selon lui, l’élection présidentielle de 2021 n’est pas aujourd’hui une priorité pour les congolais dont le premier souci est la sortie de la crise financière, économique, sociale, politique, électorale et sécuritaire qui mine notre pays et qui a pour conséquence immédiate l’extrême pauvreté de près de 99% de congolais.




Ça bouge déjà et cela va bouger encore au Congo-Brazzaville car l’effervescence politique notée ces derniers temps ira crescendo au fur et à mesure que l’on s’approche de l’élection présidentielle de 2021, notamment avec l’explosion des ambitions personnelles des responsables de formations politiques, chacun ayant son petit agenda caché.

Détenu pendant 1100 jours et libéré en septembre dernier après deux procès successifs, l’opposant Paulin Makaya nourrit des ambitions pour la présidentielle de 2021 à laquelle il pourrait se porter candidat.

«Nous avons créé le parti pour aller au pouvoir », a-t-il martelé récemment à Brazzaville, au cours de ses vœux à la presse.

A défaut d’une candidature individuelle Paulin Makaya s’alignerait par le jeu d’alliance derrière un candidat intègre que l’opposition pourrait unanimement choisir.