Logistique électorale : la Céni disposera de l’ensembe du matériel avant le 10 novembre

0
93




En attendant, la Centrale électorale a débuté ce 30 octobre le déploiement des matériels déjà disponibles, conformément au calendrier électoral.

Le processus électoral vient d’atteindre sa vitesse de croisière avec la réception, le 29 octobre, du matériel d’appui à la logistique électorale fourni par le gouvernement. Pour la Commission électorale nationale indépendante (Céni), il n’y a plus de raisons à tergiverser. Le cap est désormais mis sur le 23 décembre, date fixée pour la tenue des scrutins combinés (présidentielle, législative et provinciale). Après la réception de cent cinquante camions et plusieurs autres véhicules en plus d’une flotte aérienne constituée d’Antonov, de Boeings et autres hélicoptères, la Céni est en passe de réceptionner d’autres engins supplémentaires. Au terme de la cérémonie de présentation de ces matériels roulants et volants, l’heure est à présent à leur déploiement conformément au calendrier électoral. Cent-cinquante camions de terrain sont déjà en cours de déploiement dans la partie ouest du pays, en attendant l’arrivée imminente de cinquante autres, en plus de hors-bord.




D’après Corneille Naanga, tout le matériel électoral sera au pays, d’ici au début du mois prochain, précisément avant le 10 novembre, la grande partie étant déjà disponible à l’intérieur du pays, a-t-il dit. D’où l’appel lancé par le patron de la Centrale électorale aux parties prenantes au processus électoral, les invitant à abandonner les voies de distraction pour œuvrer ensemble de manière à conduire le pays vers les élections tant attendues d’ici au 23 décembre.

Entre-temps, a-t-on appris, le premier lot de 35 861 machines à voter attendu au port de Dar-es-Salaam est déjà arrivé. D’après les dates et les chiffres de la Céni, les 8 838 restants arrivent le 3 novembre et les 6 828 attendues à Mombasa devraient, en principe, arriver en RDC ce 30 octobre. À noter que tous les matériels roulants et volants mis à la disposition de la Céni retourneront à la base logistique des Fardc à la fin des opérations électorales, à en croire Crispin Atama Tabe, le ministre de la Défense.