Les travaux de la voie d’accès à la mairie de Mfilou bientôt achevés

0
516




Le ministre de l’Aménagement, de l’Equipement du territoire et des Grands travaux, Jean Jacques Bouya, a visité le 3 décembre quelques chantiers en compagnie du maire de Brazzaville Dieudonné Bantsimba. A l’issue de la visite, il a salué l’évolution des travaux de la route conduisant à la mairie de Mfilou.





« Nous avons visité cette route de Mfilou et nous pouvons dire que c’est un soulagement. On peut être sûr cette fois-ci que cette voie va être enfin achevée et ouverte à la circulation », a déclaré le ministre Jean Jacques Bouya.Il a également visité les travaux de construction du marché Soukissa dans le cinquième arrondissement et de pavage des voiries urbaines au quartier Moukondzi-Ngouaka à Makélékélé qui s’exécutent dans le cadre du projet de développement urbain et de restructuration des quartiers précaires, sans oublier le chantier de la route de la corniche de Brazzaville.

A Soukissa, l’ouvrage est déjà assez avancé. Il est question de construire un bâtiment plain-pied, d’une architecture simple et moderne, totalement couvert et ayant une emprise au sol de près de 3850 m2.




Les travaux du marché Soukissa sont exécutés par l’entreprise Erico sous l’expertise du bureau de contrôle du bâtiment et des travaux publics. Ce marché sera doté de 648 tables en béton, 14 boutiques, deux boucheries, un restaurant, une bâche à eau de 50 mille litres, une citerne de mille litres, un réseau d’assainissement, un bloc d’infirmerie. Il sera livré le 31 janvier à en croire les experts.

Le chantier de pavage des voiries du quartier Moukondzi-Ngouaka sont exécutés par la société Stécole corporation. Pour cette première phase, onze rues sont concernées dont huit se trouvent déjà en chantier.

« Ce projet des quartiers dits précaires est exceptionnel et nous le partageons avec la Banque mondiale et les différentes collectivités notamment la maire de Brazzaville et celle de Pointe-Noire. C’est un projet participatif qui a un regard sur les quartiers précaires en les dotant des biens collectifs tels que les marchés. Ce sont des activités à haute intensité de main-d’œuvre. Les travaux sont en cours et l’assainissement se fait un peu partout. », a expliqué le ministre Jean Jacques Bouya.




Concernant le chantier de la route de la corniche de Brazzaville, il a fait savoir que « … les travaux se déroulent bien et sont de grande envergure. S’il n’y avait pas cette pandémie difficile on aurait pu finir en temps et avant la fin de l’année. Malheureusement, on va peut-être pouvoir tirer un tout petit peu en longueur en espérant finir d’ici le mois de février. L’entreprise est à pied d’œuvre et nous sommes satisfaits de ce que nous voyons ».