Les Congolais à la traîne sur les précautions contre le Coronavirus





Le gouvernement a reconnu le 14 mars dans une déclaration qu’un conseiller du Premier ministre a été testé positif au coronavirus. Depuis cette annonce, grande est la surprise de constater que les populations ne sont pas encore  bien informées sur la virulence de cette maladie.  Du coup, elles ne prennent pas les dispositions nécessaires pour se préserver contre la propagation du coronavirus.

Dans un restaurant, près de la Primature, aucune disposition n’est prise pour prévenir la propagation contre les coronavirus. Il n’y a aucun seau d’eau pour le lavage des mains, ni la solution hydro-alcoolisée. « Je ne sais pas ce que je vais faire. Je n’ai pris aucune disposition pour permettre aux gens de se laver les mains. Comme nous sommes proches de la Primature, je ne sais pas si je vais fermer ou non. Je ne sais pas encore ce qu’il faut réellement faire », déclare la patronne de l’établissement.




Dans une boutique de vente d’appareils et accessoires téléphoniques, les gérants ne sont pas informés de la présence du cas du coronavirus à Brazzaville. « Je ne suis au courant de rien. Je sais que le coronavirus est présent dans les pays étrangers. Mais à Brazzaville si la maladie est arrivée, je ne suis pas informé », déclare Mohamed.

Dans quelques administrations visitées, les mesures de préventions sont absentes. « Aucune disposition n’est prise dans notre administration. C’est peut-être à partir d’aujourd’hui que les dispositions seront prises. Nous allons inciter les responsables pour qu’ils prennent des mesures. Aujourd’hui, nous avons peur de nous déplacer dans nos quartier », déclare Blaise Mabimame.




Georges Babaka reproche au gouvernement son imprudence. « Je crois que dans cette affaire du coronavirus, le gouvernement n’a pas pris les choses au sérieux. Comment une personne peut-elle rentrée au pays avec tout le dispositif tant vanté qui aurait été mis en place ? Bien qu’il y ai un cas déclaré, il devrait déjà disposer des caches nez et mettre à la disposition des populations des solutions hydro alcoolisées. Jusque là on ne voit rien. Ils attendent qu’il y ai des milliers de mort pour réagir ? », s’est-il plaint.

Ce lundi, une grande opération de désinfection a été entreprise à la primature.