Les chenilles apparaissent en masse à Brazzaville





Depuis bientôt une semaine, à partir de 5 heure de nombreuses personnes des différents arrondissements de Brazzaville affluent dans la forêt de la patte d’oie pour le ramassage des chenilles. Les unes le font pour la vente, d’autres pour des fins simplement comestibles.

« Il y’a de cela trois jours que je viens ici pour ramasser les chenilles. L’abondance de la fleuraison me permet de ramasser une grande quantité des chenilles. Depuis ce matin, j’ai pu remplir deux seaux que j’ai déjà vendus à 3500 francs CFA l’unité. Le reste des chenilles je les ramène à la maison pour les partager avec ma famille, car nous profitons de la saison pour manger bio. Les chenilles sont une nourriture riche en vitamine», dit Christ Ondaye, exhibant un seau de chenilles comme un trophée.




Emmanuel, une vendeuse explique que les chenilles qu’elle achète, sont bouillies et vendues au marché. « J’achète le quaker ici à la patte d’oie 1000 francs CFA. Une fois bouillie, je revends la cuillère au marché à 100 francs CFA. Ce qui me permet d’avoir une large marge de bénéfice », avoue-t-elle.

Jo Ndomba, de son côté souligne que les chenilles ramassées, ne sont pas destinées à la vente. « Ce que je ramasse sera apporté à ma grande mère parce qu’elle aime manger les chenilles», confie-t-elle.




Odette Mouanangana, une acheteuse a révélé que les chenilles qui tombent directement des arbres ont  plusieurs protéines. « Au départ j’étais venu pour les ramasser, mais j’ai préféré les acheter ici auprès de ceux qui les ramassent  parce que la quantité et le prix sont abordables par rapport à ce qui se fait dans les marchés», dit-elle.

Delord Nzaba, pense que le ramassage des chenilles à attirer son attention sur l’importance de consommer bio pour maintenir le corps en bonne santé.