L’éducation désormais gratuite en Sierra Leone

0
153




Comme promis pendant sa campagne électorale, le président de Sierra Leone, Julius Maada Bio, a rendu officiel la gratuité scolaire dans son pays. Le lancement du programme censé débuter dès septembre a eu lieu ce lundi à Freetown.

“J’avais promis une éducation gratuite durant l‘élection. Je suis ici pour l’appliquer”, a déclaré M. Bio, élu en avril, au cours d’une cérémonie officielle dans un centre de conférences de la capitale Freetown.

Il a annoncé que trois mois de son salaire mensuel seraient versés en faveur de ce programme pour une éducation de qualité pour tous. Les montants n’ont pas été précisés.

Le président a aussi indiqué que les frais de scolarité et de fournitures seront à la charge de l’Etat avec ce programme et a menacé d’amendes, voire d’emprisonnement, les parents qui n’enverront pas leurs enfants à l‘école.

“J’encourage les parents à fournir uniformes et chaussures, et à poursuivre leur traditionnel rôle de surveillance et d’encadrement des élèves à la maison”, a dit M. Bio. Une ligne de téléphone a été mise à la disposition du public pour enregistrer des plaintes sur l’effectivité des mesures liées à l’enseignement gratuit.

Un pays en proie à l’analphabétisme

“J’appelle tous les partenaires au développement et le secteur privé à soutenir notre initiative d’ éducation gratuite pour le développement de notre pays”, a dit M. Bio.




Le dirigeant sierra-léonais avait annoncé en mai devant le Parlement que l’enseignement dans le primaire et le secondaire seront gratuits à partir de septembre.

La moitié de la population âgée de plus de 15 ans est analphabète dans cette ancienne colonie britannique, selon un rapport de l’Unesco de 2015.

Le pays est l’un des plus pauvres au monde, en dépit de la présence de gisements de minerais et de diamants. Il tente de sortir des répliques sociales et économiques d’une longue guerre civile et, plus récemment, de l‘épidémie d’Ebola qui a tué 4.000 personnes en 2014-2016.

AFP