L’École militaire général Leclerc recevra plus d’étrangers

0
883




Fort du nombre d’apprenants de plus en plus en hausse venant de plusieurs pays d’Afrique, l’École militaire préparatoire général Leclerc accroît chaque année son prestige à l’échelle du continent.  Cette année, 100% de réussite des élèves dans les classes de passage.





A l’occasion de la clôture, le 22 août, de l’année scolaire 2019-2020, le directeur des études  de cet établissement, Raoul Ngassaki, a précisé que trente-un enfants en provenance de six pays, à savoir l’Angola, le Bénin, le Cameroun, le Niger, la Centrafrique et le Togo ont fait partie des effectifs.  Les diplômes ont été remis le 22 août à un échantillon des meilleurs élèves au cours d’une cérémonie de proclamation des résultats qui s’est déroulée sous le patronage du chef d’état-major adjoint des Forces armées congolaises, le général de division René Boukaka.Le major de la promotion, Essimba Mbela Yvan Benny, a reçu le prix du président de la République. Il a obtenu une moyenne de 17,05. Trois cent trente-trois élèves passent en classe supérieure avec un taux de réussite de 100%, les moyennes varient entre 10 et 17/20. En classe d’examen, 57 présentés au baccalauréat, 47 admis, les moyennes varient entre 10 et 15/20, soit un pourcentage de 82,46%.




Parlant des résultats de cette année, le directeur des études, Raoul Ngassaki, a précisé que la situation sanitaire liée à la pandémie de covid-19 a fortement perturbé le calendrier  scolaire avec pour conséquence la fermeture, quelque peu inhabituelle, des établissements scolaires et universitaires.

Il a ajouté que les enfants de troupe ont été placés en confinement in situ en application des mesures et recommandations gouvernementales de prévention contre la covid-19 (…). « Par ailleurs, au vu des brillants résultats obtenus par nos élèves, une convention lie l’école avec le lycée français Saint Exupéry, permettant aux meilleurs d’entre eux d’accéder dans ce prestigieux établissement d’enseignement secondaire français, donnant la possibilité à ceux-ci de poursuivre leurs études dans les grandes écoles militaires ».

A noter que plusieurs anciens enfants de troupe et des invités de marque ont également pris part à cet évènement. Par ailleurs, cette promotion a été baptisée au nom du colonel Bernard Ngoyi Moudouhi.