Le site web des Grands travaux hors service pour non paiement…Ah! Bouya

0
868




 

 

Jean jacques Bouya et ses collaborateurs ne se sont pas encore rendu compte que le site web de leur ministère est hors service depuis un moment pour non paiement.Un fait qui met à nu l’amateurisme et le manque de vision numérique de ces gens.

Quand on tente de visiter la page web des « Grands travaux », on tombe sur un message bien explicite:  » Sorry: this page has been disabled ».Que se passe t-il ?
Avec un tel message, ce n’est pas un bug sur le serveur d’hébergement qui nous aurait certainement donnés un error 503 ou bien un 404 qui atteste d’une absence de la page demandée (page introuvable).

Sans aucun doute il s’agit d’un problème de gros sous…l’hébergeur n’a pas été payé alors il désactive la page.
Tenez, O
n a lancé un « Ping » sur le domaine www.grandstravaux.org » pour savoir s’il réagissait… 100% des packets reçus, donc le site est fonctionnel. On a interrogé le nom de domaine, il n’a pas été abandonné… il est occupé. ..l’accès a donc été coupé. Ping url et Ping IP tous ok.

Qui gère cette page?

Le Whois affirme que c’est un certain Durand Michael ITOUA, pour le compte de Thewebvision, une agence de Communication de Brazzaville! Ce site du ministère est enregistré et traité comme une vulgaire page web! Avec la crise, le ministère n’a pas dû payer TheWebvision qui n’a pas payé lui n’a pas honoré sa dette chez l’hébergeur Wmaker…

Vue la qualité de ce site, ça doit être l’option Primo à 14,95€ HT par mois… un service que le ministère devait payer « la peau des fesses »… J’espère que Name bay qui est le registrar de ce nom de domaine sera payé car le 26 fevrier 2018 le domaine expirera…là c’est 14,90 € par an.

Le patron des Grands Travaux,Jean jacques Bouya est réputé pour être un grand adepte des chinoiseries et bricoles qu’il affiche un peu partout dans le pays au prix des surfacturations millionnaires.

Bouya qui fut un mauvais pêcheur dans son enfance au village n’arrive pas à maîtriser l’abondance du poisson, et se manifeste par des décisions très erronées mettant en péril l’avenir de toute une nation.

Quand il s’agit des petites filles,Bouya débloque des millions les yeux fermés,mais pour le site web de son ministère,il est incapable. C’est pas faute,c’est un villageois qui ne s’intéresse point aux TIC