Le Roy et Wenger prochainement décorés par Weah au Liberia

0
197




 

Les entraîneurs français Claude Le Roy et Arsène Wenger seront décorés vendredi par le président du Liberia George Weah, dont ils avaient lancé la carrière de footballeur en Europe à la fin des années 1980.

« Avec Arsène, nous serons décorés de la plus haute distinction du pays le 24 août à Monrovia », a annoncé Claude Le Roy auprès de l’AFP.




L’actuel sélectionneur du Togo avait rencontré le jeune Weah lorsqu’il officiait à la tête du Cameroun. « Il avait signé au Tonnerre Yaoundé et venait à l’entraînement de la sélection du Cameroun, alors qu’il était libérien. J’ai été ébloui par son talent et j’ai appelé Arsène », a expliqué le « Sorcier blanc ».

 Arsène Wenger a recruté Weah en 1988 à Monaco, d’où l’attaquant a lancé sa carrière en Europe passée notamment par le PSG (1992-1995) et l’AC Milan (1995-1999) et marquée par l’obtention du Ballon d’Or en 1995, le seul glané par un joueur africain.

George Weah a succédé en janvier à Ellen Johnson Sirleaf –première femme élue chef de l’Etat en Afrique– à la tête de ce pays en grande précarité financière –après la guerre civile de 1989-2003 et une épidémie d’Ebola meurtrière (2014-2016)– lourdement dépendant de l’aide internationale.

Weah a débuté la politique en 2002 et a échoué aux élections présidentielles de 2005 et 2011 (candidature à la vice-présidence) avant de s’imposer fin 2017.

Avec AFP