Le quartier Devala de Talangai victime des pluies diluviennes

0
547





Après plusieurs semaines de cohabitation avec les eaux au quartier Dévala  situé à Talangaï dans le 6ème arrondissement de Brazzaville, les habitants font maintenant face à une situation critique due à l’ampleur des dégâts.

Les eaux qui se sont retirés progressivement des eaux vers le fleuve Congo ont laissé des impacts perceptibles au quartier Dévala. Les habitants de cette zone sont à présent focalisés sur recensement des dégâts occasionnés par les inondations.

Bouya, habitant de Dévala, explique que « nous ne dormons presque pas ici, quand il pleut l’eau qui quitte la rivière Kélé Kélé et de partout par manque de canalisation, remplit nos maisons et détruit nos biens. Nous sommes abandonnés à nous-mêmes, beaucoup ont laissé leur domicile pour se réfugier ailleurs et nous sommes restés parce que nous n’avons nul part où aller. Nous ne demandons pas l’argent à l’Etat mais plutôt qu’il prenne des mesures pour réhabiliter le quartier. » a-t-il ajouté.




Une autre habitante du quartier Dévala, Grace Atsasso, déplore l’absence de secours aux populations Dévala qui ont perdu des biens matériels. « Nous souffrons énormément, nous avons des enfants qui vont à l’école, et nous avons perdu beaucoup de choses. La montée des eaux qui ont envahi nos demeures, ont détruit deux congélateurs qui me permettaient d’exercer le commerce ».

Dans ce quartier le débordement des eaux qui avaient atteint des proportions inquiétantes n’a pas épargné des toilettes indigènes dans ce quartier dont les excréments se confondaient avec les eaux, ce, au risque et péril des populations de ce quartier exposé actuellement aux épidémies.