Le policier routier délinquant numéro 365 fouille les poches d’un taximan à la recherche de 2000 frs.

0
691




Les conséquences d’avoir peuplé la police des anciens bandits et surtout analphabètes ont des répercussions négatives sur la pauvre population. L’un d’eux destiné à réguler le trafic routier y a trouvé son filon pour arrondir les fins du mois. Il s’agit de l’agent 365 qui n’a besoin d’aucune infraction des automobilistes, sinon ses 2000 frs. Un chauffeur de taxi qui n’en avait pas s’est vu fouiller les poches.

Cet agent voleur et incivique serait originaire comme la majorité de cet espèce d’Obouya dans la Cuvette Centrale.Malgré son numéro au dos de sa tenue, il se sent intouchable pour être du nord, mais aussi parce que toute la police est mouillée dans cette pratique.

Pour les policiers, les populations sont leurs proies et rien ne peut les contrecarrer dans leur abus. Les policiers routiers s’en prennent aux automobilistes pour honorer leur tontine quotidienne.




Les commissaires des PSP, ont quant à eux créer des interpellations farfelues dans le seul but de se faire des sous. Toute personne interpellée au Congo, peu importe le motif doit s’acquitter d’une somme donnée pour sa libération.

Selon les témoignages, l’agent 365 aurait stoppé un taxi responsable d’une mauvaise manœuvre. Après quelques minutes d’échanges entre le chauffeur et l’agent, ce dernier peu convaincu de l’autre s’est mis à fouiller ses poches afin d’être en possession du gain.




Le chauffeur de Taxi, dont le dossier était déjà dans les mains du policier, a juré avoir juste commencé le travail et ne disposé d’aucun franc. Mais le policier 365 ne l’a pas cru. Ils se connaissent dans ce jeu de chat et la souris.