Le Parlement angolais suspend une fille de l’ex-président dos Santos

0
608




Le Parlement angolais a suspendu une fille de l’ex-président Jose Eduardo dos Santos, qui était députée depuis plus de dix ans, pour absentéisme et “enrichissement illégal”.

Pendant son règne de 38 ans achevé avec son retrait en septembre 2017, l’ancien dirigeant avait placé des membres de sa famille à des postes politiques et économiques importants. Sa fille Welwitschia dos Santos, dite “Tchize”, était députée depuis 2008 et membre depuis 2016 du comité central du Mouvement pour la libération de l’Angola (MPLA), le parti au pouvoir.

L’Assemblée nationale a voté mardi soir la suspension de Welwitschia, l’un des six enfants de l’ex-président, de son siège de députée, jugeant qu’elle avait “abandonné” son poste et s‘était enrichie illicitement.

Moins connue que sa demi soeur Isabel — une milliardaire qui dirigeait la compagnie pétrolière nationale sous son père -, Welwitschia exerçait une influence dans les médias angolais et contrôlait une des grandes agences de publicité du pays.




Elle avait émigré l’an dernier au Royaume-Uni, se disant menacée par les services secrets angolais sous le nouveau président Joao Lourenco.

Ce dernier a lancé une purge de l’administration et des sociétés nationalisées, visant essentiellement les proches de son prédécesseur dont la plupart sont partis à l‘étranger.

AFP