Le Nigeria saisi un avion britannique qui a violé les mesures anti coronavirus




Le Nigéria accuse l’équipage d’un appareil britannique d’avoir opéré un vol commercial, en violation de l’interdiction décrétée pour enrayer la pandémie.

Le Nigeria a saisi un avion britannique accusé d’avoir violé l’interdiction des vols commerciaux, l’une des mesures prises pour tenter d’enrayer l’épidémie de coronavirus, a annoncé dimanche le ministre nigérian de l’Aviation, Hadi Sirika.Le ministre a affirmé sur son compte Twitter que la compagnie Flair Aviation avait été autorisée à opérer des vols humanitaires au Nigeria, mais qu’elle a été surprise à effectuer des vols commerciaux.

Équipage interrogé





L’avion de Flair Aviation a été «saisi, l’équipage interrogé» et «il y aura une amende maximum», a-t-il précisé, «C’est le mauvais moment pour essayer de tester notre détermination» à agir, a ajouté M. Sirika.

Ni la compagnie ni l’ambassade britannique au Nigeria n’avaient dans un premier temps réagi à cette saisie.

Le Nigeria a fermé ses aéroports et son espace aérien depuis mars pour tenter d’enrayer l’épidémie de cornavirus qui a infecté officiellement à ce jour 5’621 personnes et fait 176 morts.

Seuls des vols spéciaux sont autorisés, notamment humanitaires.

(AFP/NXP)