Le journal « Le Troubadour » de Ndenguet enfin interdit de parution pendant un mois

0
755




Le bimensuel d’information et d’analyse paraissant à Brazzaville a été suspendu pour une durée d’un mois, le 13 septembre, par le Conseil supérieur de la liberté de communication (CSLC).

L’organe de régulation des médias reproche à ce journal l’utilisation des moyens déloyaux en vue d’obtenir des informations ou des documents surprenant par le fait la bonne foi de quiconque dans l’article publié en pages 3 et 4 du n° 131 du mardi 11 septembre, sur le titre « Clément Mouamba préside un conseil de cabinet contre…les antivaleurs voulues par le chef de l’Etat ».

Le CSLC estime qu’en application de la loi n° 4 -2003 du 18 janvier 2003 et de la décision n° 017 du 2 mars 2016, les délibérations d’un conseil de cabinet ne peuvent faire objet de diffusion dans un journal, sans autorisation d’une autorité publique. En plus, cet organe de presse est récidiviste dans l’inobservation des normes éthiques et déontologiques, selon le CSLC.




Le directeur de publication de ce journal, le procureur de la République près le Tribunal de grande instance de Brazzaville ainsi que la Force publique sont tenus, chacun en ce qui le concerne, de la stricte application de cette décision.