Le fils d’un Colonel affirme avoir vu un «Nguiri» rempli de cartes lecteurs dans leur garage

0
1365

C’est aujourd’hui que les militaires Congolais vont déposer leurs bulletins dans les urnes pour exercer leurs droits civiques à l’élection présidentielle. Une décision non consensuelle prise par le pouvoir qui ne fait pas l’unanimité parmi les six autres candidats.

Le fils d’un colonel des FAC qui ne cache pas son appartenance au clan du pouvoir affirme avoir vu un sac « nguiri » rempli des cartes d’électeurs dans leur domicile. Une affirmation qui confirme les suspicions de fraude sur ce vote anticipé des militaires.

Bon nombre de congolais pensent à un bourrage des urnes et des voix qui viendront en renfort au candidat du pouvoir Denis Sassou Nguesso. Les forces armées et la police constituent au moins une réserve de quelques 25.000 voix qui seront dépouillées selon la commission électorale après le 21 Mars.

Le fils de ce colonel a fait cette confidence au cours d’une rencontre avec ses amis dans un lieu d’ambiance de Talangai. Mais des rumeurs au sein des militaires font état d’une tricherie à ciel ouvert orchestrée en faveur du candidat Sassou Nguesso.

Le dépouillement et les réels résultats du vote des militaires seront scrutés par le pouvoir pour constater le degré de fidélité envers le pouvoir. Une stratégie bien outillée pour dénicher des traîtres et ennemis du régime d’Oyo.

Dans leur planification, le clan d’Oyo saura donner des visages à tous les militaires rebelles qui voteront pour un autre candidat que Sassou.