Le faux opposant Tsaty Mabiala obligé par Mère Antou à assister au défilé du 08 mars à Madingou

0
2082




Il se fait passer pour le leader de l’opposition Congolaise, mais il est manipulé même par l’épouse du chef de l’État qui n’est pas une institution. Pascal Tsaty Mabiala, le plus traître du Niboland qui vit à Brazzaville s’est bizarrement retrouvé à Madingou le 08 mars sur la même tribune que Antoinette Sassou Nguesso qui présidait le défilé. Un chef de l’opposition sous les bottes de la femme de celui contre qui il s’oppose ! Un exploit Congolais.

Tout le monde sait que Pascal Tsaty Mabiala est l’un des accompagnateurs originaires du Grand Niari de la barbarie de Denis Sassou Nguesso. Loin de faire au moins semblant de jouer son rôle stupide de chef de l’opposition, il se démarque par ses supplices due à sa pauvreté financière.




Nulle part au monde, on verra le leader de l’opposition sous les bottes de l’épouse d’un chef de l’État. Antoinette Sassou Nguesso ne représente rien au Congo. Elle est ni une institution, ni une actrice politique. Tout ce qu’elle sait faire, c’est se faire passer pour une philanthrope avec de l’argent volé.

A l’occasion de la journée du 08 mars dédiée à la femme, Antoinette Sassou Nguesso a voulu fêter avec les femmes à Madingou dans la Bouenza, pendant que son époux dictateur traînait dans le nord du pays.

Pour ce faire, des délégations de femmes sont venues de Pointe-Noire, Brazzaville et toutes les localités de la Bouenza. A la tribune officielle, on pouvait remarquer la présence du préfet du département Jules Mounkala Tsoumou et de la ministre Lydia Mikolo aux côtés de la première dame.




Très loin, les assistants ont constaté avec tristesse la présence de Pascal Tsaty Mabiala, confondu à un « Nguembo ». Que faisait le leader de l’opposition à cette tribune ? Selon des indiscrétions, il a été obligé par le pouvoir à accompagner la première dame dans l’espoir d’attirer un grand nombre des citoyens de la Bouenza.