Le Coronavirus emporte le saxophoniste légende de l’afro-jazz Manu Dibango

0
178




Manu Dibango a longtemps été au cœur de fausses nouvelles de la toile depuis l’apparition de la pandémie. Le coronavirus aura eu raison de lui après son hospitalisation et repos approprié. Aujourd’hui mardi 24 mars, sa famille annonce son décès à l’âge de 86 ans, des suites du Covid-19

« Chers parents, chers amis, chers fans, une voix s’élève au lointain… C’est avec une profonde tristesse que nous vous annonçons la disparition de Manu Dibango, notre Papy Groove, survenue le 24 mars 2020 à l’âge de 86 ans, des suites du covid-19 », a-t-elle déclaré.

Il y a quelques jours, avec son éternel optimisme, on pouvait lire que l’artiste, auteur d’un des plus grands tubes planétaires de la musique world, avec « Soul Makossa » (1972) / titre phare qui était un hymne pour l’équipe de foot du Cameroun à l’occasion de la Coupe d’Afrique des Nations « se réjouissait d’avance de retrouver prochainement son public « .




Arrivé à Marseille en 1949 alors qu’il était adolescent, fait Chevalier de la Légion d’honneur en 2010, l’artiste camerounais était encore en pleine forme et en tournée l’an passé, pour ses 60 ans de carrière, avec son Safari Symphonique mêlant jazz et musique classique. Le 18 mars, la contamination de l’artiste avait été annoncée sur son mur Facebook.

« Les obsèques auront lieu dans la stricte intimité familiale, et un hommage lui sera rendu ultérieurement dès que possible », indique la famille dans son communiqué.