Le Congo va bien avec Sassou, mais ils envoient leurs enfants à l’étranger

0
10751




La spécialité du Congo est la création des propagandistes à la con. Ces gens-là, ont un don unique de voir la lumière dans l’obscurité. Mais, malgré cet état de fait, ils sont aussi les premiers à envoyer hors du Congo leurs enfants et surtout leur argent mal acquis. Seuls des jeunes nécessiteux de vivre de la politique font du bruit.

Denis Sassou Nguesso, qui a toujours regretté ne pas avoir fait de longues études, s’est donné pour mission de ridiculiser ceux qui ont la chance de le faire. Avec son niveau d’instituteur, vieux Nyongologue tient dans leurs couilles des BAC+10 et les manipule comme des enfants.

A chaque discours de Sassou, pourtant truffé incohérence, on assiste comment ces intellectuels apparaissent y trouvant une cohérence totale. Des intellos qui viennent soutenir des idioties juste pour un poste qui leur assure un avenir financier.




Des jeunes sont réduits à la soumission totale dans l’espoir de savourer des miettes de table de ces vieux. Sassou a su réellement comprendre la volonté réelle des Congolais qui se résume à la promotion personnelle et égoïsme.

Dans toutes ces écoles privées qui peuplent les villes congolaises, il est très rare de réunir trois enfants des ministres ou autorités. C’est au Ghana, Maroc ou en Chine quand ce n’est pas l’occident qu’on les retrouve.




Les mêmes qui rassurent les congolais à longueur de journée sur la viabilité d’avoir à la tête du pays le vieux Nyongologue. L’art de se ridiculiser soi-même hante les autorités congolaises, qui ont du mal à accepter avoir lamentablement échoué