Le Congo à l’heure de la gestion des archives nationales et municipales

0
310




Débutée le 5 octobre dernier, la session de formation sur la gestion des archives courantes et historiques a pris fin le 13 novembre dans les locaux du Centre national des archives et de la documentation. Elle a été destinée aux agents des archives nationales et ceux des archives municipales. 




 La session de formation, animée par Albert Mban, consultant international, expert en archives et gestion documentaire, s’est inscrite dans le cadre de la mise en œuvre de la convention de financement passée en juillet 2019 entre le ministère de la Culture et des Arts, et l’ambassade de France au Congo, relative à la sauvegarde du patrimoine mémoriel de la République du Congo. Elle avait pour but de former les agents des archives nationales et municipales à maîtriser le processus de gestion des documents d’archives et de leur permettre d’acquérir les fondamentaux de la conservation de ces documents.

Pendant six semaines d’échange et de partage, les participants ont eu droit à deux semaines de cours intra-muros, suivies  de quatre semaines des ateliers pratiques qui leur ont permis de confronter les enseignements théoriques avec la situation réelle de la gestion et de la conservation des documents d’archives au sein des administrations publiques de plus en plus dominées par un flux documentaire dense souvent mal classé et conservé.




Cette formation a été sanctionnée par la remise des attestations de stage aux participants en présence de Marie Veillon, attachée de coopération et d’action culturelle près de l’ambassade de France au Congo, et de Brice Isinove Owabira, directeur du Centre national des archives et de la documentation. Dans son mot de clôture de la formation, Brice Isinove Owabira a exhorté les participants : « Il vous revient de mettre pleinement à profit les connaissances reçues au cours de ce stage de formation afin que, dans la rigueur, ces instants de partage et de renforcement de capacités façonnent et consolident davantage votre profil au bénéfice de vos structures respectives ».