Le colonel Victor Yela ( Elonda ) se fait voler 800 millions cfa par deux Kinoises




Il a l’habitude de se vanter détenir des containers d’argent, fruit évidemment du pillage du Trésor public. A son tour, il se serait fait piller par une bande de ressortissants de la RDC, dirigée par deux femmes avec lesquelles, il entretenait une relation sentimentale à trois. Le colonel Victor Yela, propriétaire d’Elonda aurait perdu 800 millions cfa comme un jeu.




« L’argent volé ne profite jamais ou qui tue par l’épée mourra par l’épée » devrait sonner actuellement dans les oreilles du colonel Victor Yela qui, selon une source proche, se serait fait voler une somme de 800 millions cfa par une bande de Kinois. L’officier congolais entretenait une relation à trois avec deux Kinoises, lesquelles auraient organisé ce vol du siècle avant de s’évaporer du côté de Kinshasa.

L’arrivée au pouvoir de Sassou Nguesso par les armes, a permis aussi aux guerriers de se soustraire aux lois pour piller les caisses de l’État. Leur chef de bande a laissé faire, le temps de consolider son pouvoir et ne pas se créer des ennemis. Au Congo, on est condamné pour tout sauf pour détournement des fonds publics.




Le colonel Victor Yela en a profité pour s’enrichir et aussi investir dans l’immobilier et secteur hôtelier. A Elonda, dans la banlieue nord de Brazzaville, son site de loisirs attire chaque week-end, de nombreux brazzavilois en quête de repos et distraction. L’un des rares voleurs de la république qui a su bien placer ses capitaux.




Mais, s’il y a un péché mignon qui caractérise les voleurs du Congo, leur goût pour les femmes de la RDC. Ce qui était un plaisir pour le colonel Yela se serait transformé en cauchemar avec le vol de ses 800 millions cfa.

Fou amoureux de ses deux kinoises qui lui servaient des trios à volonté, le colonel Victor Yela, ne pouvait s’imaginer une telle trahison au point de leur montrer sa cachette. Les deux Kinoises en complicité avec leurs frères ou véritables conjoints auraient organisé le vol et leur fuite vers Kinshasa, laissant Victor Yela dans le désarroi.