L’armée en état d' »alerte maximale » en Guinée équatoriale

0
483




La Guinée équatoriale a décrété l‘état d’ “alerte maximale” pour ses forces armées et de sécurité sur le territoire national afin de “sauvegarder les valeurs suprêmes de la patrie”, selon un communiqué du ministère de la Défense.

Aucun détail sur la raison de cet état d’alerte inédit, entré en vigueur jeudi, n’a été donné par le gouvernement de Teodoro Obiang Nguema, 77 ans, dont 40 passés à la tête de ce petit pays pétrolier d’Afrique centrale.

Concrètement, cet état d’alerte signifie que tous les militaires équato-guinéens sont mobilisés, détaille le communiqué.

Les forces navales sont pour leur part chargées d’intensifier les patrouilles marines pour assurer la sécurité des plateformes pétrolières ainsi que le contrôle et la surveillance des eaux territoriales.

Enfin, la police et la gendarmerie intensifieront leurs patrouilles tandis que les services de douane exerceront un contrôle particulier sur tout ce qui vient de l’extérieur du pays.




Hormis l’enlèvement par des pirates de sept marins au large du pays mercredi, aucun incident sécuritaire connu n’explique l’entrée en vigueur de cet état d’alerte.

Malabo est particulièrement vigilant depuis l’arrestation fin 2017 d’une trentaine d’hommes armés, accusés d’avoir tenté un coup d’Etat