L’ancien président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a passé la nuit à la police

0
610





L’ancien président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, soupçonné de mauvaise gestion et de détournements, était toujours entendu mardi par la police à Nouakchott, qui l’avait convoqué lundi, a-t-on appris auprès de l’un de ses avocats.




L’ancien chef de l’Etat, au pouvoir de 2008 à 2019, s’était rendu lundi en fin d’après-midi au siège de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), sur convocation de la police.

Il « a dormi à la DGSN, où il se trouve toujours, sans la présence de son avocat », a déclaré à l’AFP l’un des membres de son collectif de défense, Taghioullah Aïda, selon qui l’interrogatoire de l’ancien président « continue ».




Selon le quotidien Le Calame, M. Aziz a été placé « en détention préventive » dans une villa à l’école de police.

M. Aziz doit répondre à de « fortes présomptions de mauvaise gouvernance et de détournements de biens publics », avait indiqué lundi à l’AFP une source sécuritaire.

L’ex-président Aziz avait ignoré début juillet une convocation de la commission parlementaire. Les députés ont ensuite voté fin juillet une loi instituant une Haute cour de justice, compétente pour juger le chef de l’Etat et les ministres en cas de « haute trahison ».