La vérité sur le tête-à-tête raté entre Bruno Le Maire et Sassou Nguesso à Brazzaville

0
1290




 

 

Le tête-à-tête raté entre le président congolais, Denis Sassou Nguesso et le ministre français des Finances, Bruno Le Maire à Brazzaville, alimente les ragots sur les réseaux sociaux et autres médias occidentaux et africains. D’aucuns y voient un  »gel » des relations entre Paris et Brazzaville qui serait né de la position française vis à vis de la dernière présidentielle congolaise.

La raison fondamentale de ce rendez-vous manqué à Brazzaville est toute simple.Selon le ministre congolais de la Communication et Porte-parole du gouvernement, Thierry Moungalla, le président congolais, Denis Sassou Nguesso effectuait un voyage en Afrique du Sud pour prendre part aux obsèques de Winnie Mandela, ex-épouse de l’ancien président sud-africain, Nelson Mandela, décédée à l’hôpital Milkpark de Johannesburg lundi 2 avril dernier, à l’âge de 81 ans.

«Certains médias dans leur extrapolation habituelle. Si le président Sassou n’a pas reçu Bruno Le Maire, c’est simplement qu’il allait à Jobourg pour les obsèques de Winnie », a-t-il expliqué dans un message laconique publié sur son compte Twitter.




Denis Sassou Nguesso a pris une part active, notamment à la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud. Il a joué un rôle majeur dans l’éradication du système d’apartheid, surtout quand il a présidé aux destinées de l’organisation de l’Union africaine (ONA) en 1986.

En marge des obsèques de Madame Winnie Mandela, le président Denis Sassou Nguesso a eu un entretien avec son homologue sud-africain, Cyril Ramaphosa