La vérité blesse : Sassou fait fermer pendant un jour le site sacer-infos

0
1680




Dans la vie, un mensonge ne dérange pas trop un dictateur qu se sait être un diable pour son peuple. Mais quand le « mensonge » pousse un dictateur à recourir à la justice faute de pouvoir le faire avec sa milice, c’est que la vérité cachée dans ce mensonge dérange et blesse. A travers son avocat parisien, Denis Sassou Nguesso a obtenu la suspension pendant un jour du site sacer-infos.com. Une réaction rapide de l’administration du site a évité le pire et obtenu le rétablissement en un temps record.

Dans un courrier adressé à l’hébergeur du site sacer-infos.com en date du 27 juin 2018, l’avocat Nicolas Cellupica, représentant le chef de l’État congolais Denis Sassou Nguesso et sa famille sollicitait la mise en demeure de trois pages impliquant ses clients publiées sur le site web.




Dans sa requête, Nicolas Cellipuca présente ces articles comme mensongers et diffamatoires. Le plus insolite est de constater comme une diffamation présenter Denis Sassou Nguesso comme un dictateur. Ce monsieur qui dirige le Congo serait un saint pour son avocat. Quand un blanc se sucre financièrement derrière un noir, il ne dira que du bien de lui.

L’hébergeur du site sacer-infos.com avait estimé qu’il ne pouvait prendre des décisions contre le site en dehors d’une ordonnance judiciaire. Irrité de voir les trois articles toujours à la portée des lecteurs, Claudia Sassou Nguesso a instruit maître Nicolas Cellupica a porté plainte contre le site.

DOC030718-03072018131731 (1)

C’est ainsi, en date du 18 juillet 2018, deux ordonnances signées et rendues par madame Florence Gady, vice-présidente du tribunal de Grande Instance de Nanterre a imposé le retrait dans un délai de 72 heures des pages dérangeantes. Du 24 au 25 juillet 2018, l’hébergeur a exécuté cette ordonnance judiciaire par la suspension du site sacer-infos.com

C’est après un échange téléphonique avec l’hébergeur que la décision de rétablir le site a été prise, suite au retrait des articles dérangeant la famille Sassou. Ces trois articles sont :

– Comment Sassou avait détourné Antoinette la veille de son mariage avec Diawara




Claudia Sassou, très affectée par son sextape diffusé sur les réseaux sociaux

-Moise Mbiye reçoit 20 millions du dictateur Sassou pour animer les 50 ans de sa fille Ninelle

Qui ne sait pas au Congo que Sassou Nguesso a fait la main noire au frère d’Ange Diawara ? Maintenant il s’avère que c’est du mensonge et de la diffamation. Par ailleurs, Claudia n’a-t-elle pas été affectée par la diffusion de ce sexetape, bien que elle n’était pas la mise en cause ?




De nos sources, on a appris que le soi-disant homme de Dieu, Moise Mbiyé n’avait pas apprécié la filtration de son cachet et s’en était plaint à la famille Sassou. Et pour les Nguesso, le retrait de cet article était impératif pour ne pas présenter Moise comme un assoiffé d’argent.