La nouvelle taxe sur le ciment fait grincer les dents

0
556





L’annexe 5 du budget en cours d’exécution a supprimé le taux réduit de 5% de la TVA sur certains produits de première nécessité, dont le ciment. Les services du Ministère congolais des Finances ont déjà sommé les cimenteries d’appliquer la TVA à 18% dans leur déclaration.

Pour l’industrie locale qui connaît à ce jour un essor considérable en République du Congo, la mise en œuvre de la taxe à 18% peut provoquer des conséquences directes sur toute la chaîne.

Elle va ainsi accroître les pertes des cimentiers et occasionner l’augmentation du prix du ciment pour le consommateur final.




Les cimentiers qui se disent inquiets pour l’avenir de leurs entreprises touchées de plein fouet par la crise économique et financière, menacent de revoir à la hausse les prix sur le marché.

On rappelle que le sac de ciment de 50kg est vendu entre 3500 à 3700 FCFA.

Avec les echos