La gendarmerie Camerounaise intervient une cargaison d’armes à destination du Congo

0
2925




 

C’est dans la localité de Moulondou au sud du Cameroun que la gendarmerie camerounaise affirme avoir intervenu une importante cargaison d’armes et munitions en provenance du Tchad et à destination du Congo.Les deux convoyeurs interpellés se rendaient dans la localité de Souanké dans la région de la Sangha.

La gendarmerie camerounaise a intervenu un camion transportant une grande quantité d’armes de guerre à destination du Congo voisin.Les deux convoyeurs de la marchandise ont affirmé avoir récupéré le camion déjà chargé au Tchad et avaient pour mission de se rendre dans la localité de Souanké.

La nouvelle qui a filtré du côté camerounais a mis en alerte Brazzaville qui redoute depuis des mois une déstabilisation de ses institutions. Joint par téléphone,un journaliste camerounais du canal 2 Tv a confirmé l’information jusque là étouffée par les autorités de ce pays.




La gendarmerie camerounaise qui enquête sur cette affaire a des doutes sur la provenance de la cargaison,et suspecterait la RCA comme véritable point de départ. Les deux convoyeurs ont été transféré à Yaoundé pour enquête.

Le Cameroun connaît dans sa partie anglophone des fortes tensions provoquées par un groupe sécessionniste partisan de la lutte armée. Mais le fait que la cargaison ait été saisie à l’extrême Sud du pays écarte l’hypothèse des rebelles Amboziens.

Depuis un moment,le pouvoir de Brazzaville a renforcé sa sécurité dans la région de la Sangha après des révélations sur un repli dans la grande forêt de ce département de certains militaires dissidents.

Du côté de la DGST et du CNR à Brazzaville,c’est le mutisme total en attendant des informations claires de Yaoundé. Mais pour un membre de l’opposition congolaise,il s’agirait d’un coup de plus du pouvoir de Brazzaville qui s’est lancé dans une course à l’armement. «  Il n’y a pas des rebelles dans la Sangha et tout le monde le sait » a conclu l’opposant qui a préféré garder l’anonymat.